Abonnez-vous pour 1€

Bethany, 20 ans, décédée juste après avoir accouché à cause d’une erreur médicale: «Elle ne voulait pas causer de problème»

Bethany, 20 ans, décédée juste après avoir accouché à cause d’une erreur médicale.
Bethany, 20 ans, décédée juste après avoir accouché à cause d’une erreur médicale. - Photo Prétexte 123RF

Bethany Katie Barker, âgée de 20 ans et originaire du Royaume-Uni, s’est effondrée au domicile des parents de son compagnon moins d’un mois après avoir subi une césarienne d’urgence. Elle a ensuite été ramenée d’urgence à l’hôpital où son tragique décès a été prononcé le 29 août 2018.

Selon l’enquête menée, les causes de la mort ont révélé une embolie pulmonaire et un infarctus pulmonaire. Il a été dit que Mme Barker avait reçu un anticoagulant, le Tinzaparin, pour réduire le risque qu’elle développe un caillot sanguin après la naissance le 6 août.

Mais une confusion à l’hôpital universitaire de North Tees a fait qu’on lui a donné la mauvaise dose, rapporte le « Daily Mirror ». Le tribunal du coroner de Teesside a été informé que l’hôpital n’avait pas non plus identifié tout de suite qu’elle souffrait d’une embolie pulmonaire.

Cependant, la tante de Bethany, Gillian Cox, a raconté au tribunal : « Bethany a dit qu’elle se sentait fatiguée. Puis le 17, elle m’a téléphoné, paniquée, disant qu’elle avait des douleurs dans la poitrine, qu’elle avait du mal à s’asseoir et qu’elle avait mal au mollet et qu’elle était essoufflée ».

« J’ai dit que la sage-femme allait venir et elle a dit qu’elle allait accoucher à tout moment. J’ai alors dit : « Parlez-lui tout de suite » ».

Elle confie que la veille de sa mort, sa nièce était malade et avait du sang dans la bouche chaque fois qu’elle relevait la tête. Ce à quoi la cousine de Bethany a ajouté : « Elle n’aime pas causer de problèmes. Si elle souffrait, elle le gardait pour elle aussi longtemps qu’elle le pouvait ».

Le Dr Helen Simpson, une obstétricienne consultante de l’hôpital James Cook de Middlesbrough, a constaté que Bethany avait été renvoyée par l’hôpital universitaire de North Tees avec une dose « insuffisante » de tinzaparine.

Le Dr Deepak Dwarakanath, gastro-entérologue consultant au-même hôpital, a déclaré à la cour lors de son témoignage : « En ne donnant pas la dose complète, nous n’aurions pas réduit le risque autant qu’il aurait fallu ».

Lorsque la coroner Claire Bailey lui a demandé s’il pensait que cela aurait contribué au risque d’embolie pulmonaire, il a répondu « oui ».

L’obstétricien consultant Stephen Wild a raconté à la cour comment un jeune médecin avait prescrit la mauvaise quantité de « tinzaparine » et un autre médecin, qui s’est rendu compte qu’il y avait une erreur, a prescrit la bonne dose. Il a déclaré que cela avait conduit à l’envoi de deux prescriptions au service et à la sortie de l’hôpital de la sage-femme de Bethany avec la dose incorrecte.

Depuis, des contrôles supplémentaires avaient été mis en place afin qu’il n’y ait pas plus d’une prescription envoyée au service et qu’aucune erreur ne puisse être commise.

Le coroner Claire Bailey a déclaré à la cour qu’elle était d’accord avec la cause médicale du décès décrite dans l’examen post-mortem – embolie pulmonaire et infarctus pulmonaire.

Elle a déclaré que l’hôpital universitaire de North Tees avait accepté les conclusions du Dr Simpson et elle a fait de même.

Suite à cela, la coroner Claire Bailey s’avoue « satisfaite » que l’hôpital ait pris l’affaire au sérieux et ait mis en place des mesures pour éviter que d’autres décès ne se produisent de cette manière.

Un porte-parole hospitalier a déclaré après l’audience : « North Tees and Hartlepool NHS Foundation Trust » s’excuse sans réserve pour les manquements dans les soins qui ont conduit à la mort de Bethany.

Notre sélection vidéo