Abonnez-vous pour 1€

Campagne de sensibilisation à l’hygiène des mains: le CHU Ambroise Paré rappelle les bonnes pratiques

Pour mieux lutter contre la propagation du virus.
Pour mieux lutter contre la propagation du virus. - V.R.

Le CHU Ambroise Paré rappelle les bonnes pratiques dans son communiqué :

« Les mains sont le principal vecteur de transmission des germes. L’hygiène des mains est, par conséquent, la mesure la plus simple, la plus efficace et la moins coûteuse pour prévenir la transmission des infections », explique le Dr Delphine Scory, médecin hygiéniste au CHUPMB (Ambroise Paré).

Toutefois, nous sommes nombreux à ne pas nous laver les mains correctement ou à adopter des gestes à risque qui paraissent pourtant anodins. «  Pour qu’un lavage des mains soit efficace, il doit durer au minimum 40 secondes et couvrir l’ensemble des zones de la main. Pour une désinfection à la solution hydro-alcoolique, il faut compter au moins 20 secondes », indique Florence Lemal, infirmière hygiéniste au CHUPMB.

Comportements à risque

Plus que jamais, il est essentiel d’adopter une bonne hygiène des mains pour se prémunir de bactéries ou de virus tel que celui de la Covid-19. «  Dès la première vague, nous avons constaté chez la population de nombreux comportements à risque dont notamment le port de gants. Les germes survivent beaucoup plus longtemps sur les surfaces inertes (et donc également sur les bijoux). Par ailleurs, ils créent un sentiment de protection qui nous rendent moins attentifs à des gestes automatiques comme se gratter le bout du nez ou prendre son téléphone… Les virus alors présents sur le masque, sur les gants ou sur les objets que nous touchons, se répandent dans notre environnement et augmentent le risque de s’auto-contaminer », précise Bénédicte Vos, infirmière hygiéniste au CHUPMB.

Afin de sensibiliser chacun aux bonnes pratiques, l’équipe d’hygiène hospitalière du CHUPMB a décidé de réaliser une série d’actions. «  Vu le contexte sanitaire, nous avons dû nous adapter et avons donc décidé pour toucher le grand public de réaliser des capsules vidéos et une campagne sur nos réseaux sociaux. L’objectif étant de déconstruire les idées reçues et les comportements à risque. De cette manière, nous espérons que chacun pourra améliorer ses connaissances en matière d’hygiène des mains, si indispensable à une bonne santé », conclut le Dr Ingrid Delplace, médecin hygiéniste au CHUPMB.

Notre sélection vidéo