«Top Chef» 2021, épisode 2: beau démarrage pour les brigades Sarran et Pairet

Vidéos
Les candidats de Michel Sarran et Paul Pairet ont survolé ce deuxième épisode de «Top Chef»
Les candidats de Michel Sarran et Paul Pairet ont survolé ce deuxième épisode de «Top Chef» - Captures d’écran M6 / RTL

Comme chaque semaine, Ciné-Télé-Revue vous propose un récapitulatif des moments les plus marquants de cette douzième saison de « Top Chef ».

Les Jaunes et Violets se démarquent

La compétition s’est ouverte avec une épreuve du jeune chef Kei Kobayashi, fraichement auréolé de trois étoiles et connu pour son « jardin de légumes », un plat qui peut compter jusqu’à soixante ingrédients. En binôme, les candidats avaient pour mission de surprendre le mentor de Kei Kobayashi, Gilles Goujon, avec leur propre version de la salade de légumes, associant saveurs salées, sucrées, acides et amères.

Thomas et Arnaud, les protégés de Michel Sarran, ont immédiatement séduit le chef Goujon avec leur assiette à base de cerfeuil, échalotes, tomates, betteraves, poireaux et salade… Rien que ça ! Sans oublier le petit « rince-bouche du jardin », en début de dégustation. Un plat japonisant, clin d’œil à la culture de Kei Kobayashi, qui a obtenu le coup de cœur du juge-invité, synonyme de qualification pour la troisième semaine.

Baptiste et Pauline de la brigade de Paul Pairet ont eux aussi fait fort avec leur association artichauts, choux fleurs, pâtissons, poireaux. Un plat « sexy, funky, tasty » (selon Baptiste), qui a permis au tandem de décrocher son pass pour la troisième étape.

Pour la deuxième épreuve, un candidat par équipe était invité à Laguiole, sur les terres de Michel Bras, désigné Meilleur cuisinier du monde et créateur du biscuit au cœur coulant chocolat. Les jeunes chefs étaient appelés à revisiter son dessert, sachant que son fils Sébastien l’a déjà décliné plus de 150 fois, que ce soit de manière sucrée ou salée.

Une fois de plus, la brigade Sarran a brillé grâce à Bruno et son cœur crémeux aux champignons, qui lui a permis de décrocher la première place de l’épreuve. Et rebelote : en seconde position, on retrouvait un candidat de l’équipe violette, en l’occurrence Pierre, et son « anguille flottante ».

Ce fut donc un carton plein pour les teams Sarran et Pairet, qui ont donné du fil à retordre aux poulains de Philippe Etchebest et Hélène Darroze…

Le Belge Mathieu s’en sort plutôt bien

Chez les Bleus, Charline (la gagnante d’« Objectif Top Chef ») et notre compatriote Mathieu n’ont pas démérité sur le premier challenge. Gilles Goujon a souligné leur dressage trois étoiles et l’harmonie des parfums que dégageait leur assiette à base de salade, tomates, blettes, carottes, maïs et aubergines. Mais cela n’a pas suffi pour leur assurer une place en troisième semaine. Heureusement, le duo n’a pas été choisi par leur mentor Philippe Etchebest pour participer à la terrible « dernière chance ». Le chef a préféré désigner Matthias, qui n’avait pas convaincu Michel et Sébastien Bras avec son jus de cœur de canard.

Un anniversaire mouvementé pour Mohamed

Autre candidat envoyé au casse-pipe : Mohamed, qui fêtait son anniversaire ce jour-là. Mais pas de cadeau pour le jeune chef de 28 ans, qui s’est quelque peu fritté avec Sarah, sa co-équipière sur l’épreuve du « jardin de légumes ». « On est trop gentils l’un envers l’autre… ça me gave », a déclaré le protégé d’Hélène Darroze, au sujet de son binôme. Leur manque de cohésion et leur plat trop sucré à base de betteraves leur ont porté préjudice à la dégustation.

Le candidat solitaire déjà évincé

La « dernière chance » s’est donc déroulée entre Matthias (Bleu), Mohamed (Rouge) et Jarvis, le candidat solitaire de la saison, qui n’était pas parvenu à obtenir un cœur coulant lors du deuxième défi. Pour cette dernière épreuve, le trio avait pour mission de sublimer le filet de bœuf. Matthias de la team Etchebest s’est clairement démarqué face à Mohamed, deuxième, et Jarvis, éliminé, malgré son tartare terre-mer qui avait tapé dans l’œil du chef Pairet.

La semaine prochaine…

Les brigades s’affronteront au grand complet. La première épreuve sera jugée par le chef deux étoiles Jérôme Banctel et le pâtissier étoilé Sébastien Vauxion, fervents amateurs d’un produit pour le moins basique : la pomme de terre. Les équipes devront donc la mettre à l’honneur de façon aussi bien salée que sucrée. Puis, le second défi sera proposé par Andoni Aduriz, un cuisinier espagnol doublement étoilé et qui regorge d’inventivité. Dans son restaurant, il déstabilise ses convives en servant des plats qui ne paraissent pas comestibles ! Les candidats devront alors imaginer des trompe-l’œil surprenants, dans la lignée de ceux du chef Aduriz.

Notre sélection vidéo