«Allen v. Farrow»: la série documentaire explosive se dévoile (vidéo)

Vidéo
«Allen v. Farrow»: la série documentaire explosive se dévoile (vidéo)

C’est un document accablant, signé par les documentaristes réputés Kirby Dick et Amy Ziering, que les téléspectateurs de HBO s’apprêtent à découvrir ce dimanche 21 février. Pendant quatre heures, la série « Allen v. Farrow » va retracer l’affaire qui oppose, depuis près de 30 ans, Woody Allen et sa fille adoptive, Dylan Farrow. Bien qu’elle n’apporte pas d’éléments nouveaux à l’affaire, qui est déjà passée à plusieurs reprises devant la justice, la série promet des documents et des témoignages inédits, notamment celui de Dylan Farrow, qui s’est rarement exprimée dans la presse. « Il y a eu tellement de désinformation, (…) de mensonges. On a douté de moi, on m’a mis sous un microscope, j’ai été humiliée » déplore-t-elle d’ailleurs.

Ouvertement à charge contre le cinéaste, « Allen v. Farrow » analysera également la « culture de la domination masculine pré-MeToo, qui a permis à de nombreux hommes de pouvoir d’abuser impunément de leur position, parfois au vu et au su d’une partie de leur milieu professionnel », comme le précise l’AFP, dans un communiqué. Il est particulièrement fait référence aux soutiens indéfectibles dont a bénéficié Woody Allen, à Hollywood et dans les médias, pendant des années, alors que son ex-épouse, Mia Farrow était blacklistée et dépeinte comme une ex jalouse.

woody-allen-je-comprends-la-rage-de-mia-farrow

Pour rappel, l’affaire avait éclaté en 1992, lorsque Mia Farrow a quitté Woody Allen, après avoir découvert qu’il entretenait une relation avec sa fille, adoptée lors de son précédent mariage avec le chef d’orchestre André Previn, Soon-Yi Previn. Pendant leur procédure de divorce, elle révèle qu’il aurait également abusé de Dylan, âgée de 7 ans, et même s’il n’est pas officiellement reconnu coupable de ces faits, il perd la garde des enfants. Sa liaison avec Soon-Yi continue, cependant, et ils se marient en 1997, créant une scission au sein de la famille. En 2014, alors que son père adoptif vient de recevoir une récompense prestigieuse, Dylan réitère ses accusations, soutenue par son frère journaliste, Ronan Farrow. Ce dernier lui répond dans une tribune du Times. En 2017, l’affaire Weinstein explose, notamment suite à une enquête journalistique de Ronan (qui lui vaudra un prix Pulitzer), mettant en lumière les accusations de harcèlement sexuel contre le producteur. Après le mouvement MeToo, Dylan commence à recevoir plus de soutiens, notamment à Hollywood, ce qui finira par impacter la carrière de Woody Allen. Son dernier film, « Un jour de pluie à New York », n’est jamais sorti aux États-Unis, et ses mémoires « Soit dit en passant », qui devaient initialement être publiées par Hachette ont finalement été éditées par l’indépendant Arcade Publishing.

À noter que Woody Allen, Soon-Yi Previn et Moses Previn, son frère, qui s’est exprimé contre les accusations de Dylan Farrow, n’apparaissent pas dans la série documentaire, qui a été tournée en secret. Ils n’ont pas encore réagi à sa sortie.

woody-allen-retire-sa-plainte-contre-amazon