Abonnez-vous pour 1€

Procès de Linda Weber, accusée d’avoir tué son mari de sept balles à Sorinnes: «Même si je l’ai tué, je l’aime toujours»

Linda, l'accusée, s’est servie de son arme contre son compagnon.
Linda, l'accusée, s’est servie de son arme contre son compagnon. - D.R.

La cour d’Assisses de Namur a entamé ce lundi le procès de Linda Weber, une Dinantaise âgée de 55 ans. Elle est poursuivie pour avoir tué son mari, Richard Piron, âgé de 63 ans, de sept balles le 1er mai 2019 à leur domicile de Sorinnes (Dinant).

Durant ce procès, l’accusée a retracé sa rencontre avec la victime, leur projet et leur vie de couple compliquée. Et dans ses explications, les problèmes de violences conjugales et d’alcool de son mari sont revenus à de nombreuses reprises. « J’étais très amoureuse de lui mais dès que je l’ai rencontré, il buvait déjà beaucoup, puis il avait des addictions aux jeux », explique-t-elle.

► « Je suis allée dans la chambre pour prendre l’arme que j’avais cachée sous les pulls » : découvrez les détails de ce drame, racontés par Linda, ici

► Si Richard buvait fréquemment, c’était aussi le cas de Linda : voici les précisions du parquet général

Notre sélection vidéo