Abonnez-vous pour 1€

Nicolas Raskin souffle ses 20 bougies ce mardi: voici les piliers du jeune joueur du Standard

Vidéo
PhotoNews
PhotoNews

À 16 ans et 352 jours, sous les couleurs de Gand, Nicolas Raskin était devenu le premier joueur du 21e siècle à fouler une pelouse de l’élite belge. Ce soir-là, le 10 février 2018 face à Saint-Trond, le Waremmien n’avait disputé que six petites minutes après avoir remplacé Yuya Kubo, mais il avait ouvert la voie à une génération aujourd’hui décomplexée, gonflée par les performances de Yari Verschaeren et Charles De Ketelaere notamment. Pourtant, ce n’est que cette saison que le blondinet liégeois a véritablement reçu le temps et l’espace de jeu nécessaires à l’expression de son talent. Peut-être trop jeune au moment de faire le grand saut, il a désormais atteint la pleine maturité avant même de souffler ses vingt bougies, ce mardi 23 février, en compagnie de son entourage. Une famille, des amis et d’autres confidents certainement pas étrangers à la réussite précoce du numéro 26 du Standard qui espère, comme cadeau, être rétabli pour le Clasico dimanche : touché à un orteil, il restera aux soins ce mardi avant d’éventuellement reprendre les entraînements mercredi.

Ses parents et ses proches s’expriment: «Il ne doit pas oublier d’où il vient»

Bastien et Amallah, ses potes du vestiaire: «L’adversaire le plus difficile à jouer»

Foot amateur et chez les jeunes

► Tous nos articles STANDARD pour 1€ !


Notre sélection vidéo