Abonnez-vous pour 1€

Mons: une double tentative de meurtre requalifiée en menaces par gestes

Mons: une double tentative de meurtre requalifiée en menaces par gestes
Photo prétexte - News

A la fin du mois de juillet 2020, au volant de sa voiture, le prévenu a dévié de sa trajectoire pour tenter d’écraser son fils, puis son beau-père lors d’une seconde manœuvre.

Le substitut du procureur du Roi a raconté au tribunal que l’ex-épouse avait enchaîné les plaintes à la suite de menaces de mort, de jets de détritus devant la maison de sa mère chez qui elle avait élu domicile, et d’appels incessants.

Ses parents décédés : un choc

Le prévenu avait expliqué au tribunal qu’il avait perdu pied après la mort de ses parents, décédés à six mois d’intervalle, et qu’il a commencé à boire de l’alcool. «Je n’ai certainement pas essayé de tuer mon fils et mon beau-père. Je voulais leur faire peur car le beau-père m’a insulté», avait-il déclaré lors de son procès. «J’étais en colère. Je n’étais plus moi-même.»

Son avocat, Me Rodriguez, avait plaidé la requalification des faits et la mesure de faveur, accordée par le tribunal.

Notre sélection vidéo