Abonnez-vous pour 1€

Stress lié à la crise du coronavirus: les burn-out parentaux augmentent, «il y a un état d’épuisement chez certains d’entre eux»

Stress lié à la crise du coronavirus: les burn-out parentaux augmentent, «il y a un état d’épuisement chez certains d’entre eux»
123RF

« Contrairement à ce qu’on pensait, le confinement du mois de mars n’a pas accentué le burn-out parental. Une étude de l’UCL montrait que 8,1 % des parents se disaient en burn-out avant la crise sanitaire contre 7,6 % lors du confinement », nous explique une psychologue namuroise.

Une étude qui affirmait que « la crise sanitaire et le confinement n’ont pas eu un impact délétère sur tous les parents, mais nombreux sont celles et ceux qui, sans avoir tous les symptômes du burn-out, se sentent épuisés. À l’inverse, la crise sanitaire et le confinement ont engendré plus de stress chez 15 % des pères et 20 % des mères. Pour ceux-ci, les symptômes du burn-out parental ont significativement augmenté ».

►► « Il y a un état d’épuisement chez certains parents », poursuit la psychologue namuroise.

►► Même constat et inquiétude pour l’avenir chez les généralistes contactés.

Notre sélection vidéo