STAR enfin sur Disney+: qu’est-ce qu’on y trouve?

STAR enfin sur Disney+: qu’est-ce qu’on y trouve?
Disney+

On l’attend depuis des mois, il est enfin là ! STAR, le tout nouveau monde de divertissement de Disney+, vient d’ouvrir ses portes ce mardi. La marque devient ainsi la sixième branche du service de vidéo à la demande par abonnement de la firme aux grandes oreilles.

La promesse : plus de séries et plus de films destinés à un public plus adulte. «  Star doublera le catalogue de contenus déjà disponible sur Disney+ », nous a-t-on prévenus. «  Il accueillera des milliers d’heures provenant des studios renommés de Disney, dont Disney Television Studios, FX Productions et 20th Century Studios. »

Côté séries, sont donc à (re)voir dès aujourd’hui les seize premières saisons de « Grey’s Anatomy », ainsi que « 24 Heures Chrono », « Desperate Housewives », « Lost », « Prison Break », « The X-Files », « Buffy Contre les Vampires », « Glee », « Alias », « Bones », « Ugly Betty », « Scrubs »… : des programmes-cultes qui raviront sans doute les nostalgiques de la télévision du début des années 2000.

Des œuvres de fiction plus récentes, telles que « How I met your mother », « Revenge », « Scandal », « The Walking Dead » ou « American Horror Story », sont également visibles en intégralité. Des centaines d’autres productions (y compris françaises et européennes) qui n’ont pas encore été annoncées s’ajouteront ensuite au fil des mois à cette liste, laquelle, pour ce qui est du cinéma, comprend déjà des classiques tels que « Pretty Woman », « Moulin Rouge », « Braveheart », « Die Hard », « Independence day », « Alien », « Le Diable s’habille en Prada » etc.

Des exclusivités Disney+ ?

Reste à savoir si certains titres déjà disponibles « ailleurs » le resteront, ou si Disney+ obtiendra l’exclusivité totale du replay. On pense par exemple à « 24 Heures Chrono », dont les droits avaient été rachetés en juin dernier par Netflix. Quant à « Desperate Housewives », la série était en ligne sur Amazon Prime Video mais depuis peu, elle n’y est plus. «  Prime Video a ses propres contrats de licence individuels qui ne sont pas vraiment affectés par STAR », rassure un représentant de la plateforme de streaming du géant de l’e-commerce, contacté par nos soins. «  Donc pas de corrélation directe entre les deux. »

Enfin, au rayon des inédits, on épingle «  Love, Victor », l’émouvante série dérivée du film « Love, Simon », et le thriller « Big Sky », de David E. Kelley, à qui l’on doit déjà « Big Little Lies », avec Nicole Kidman, Reese Witherspoon et Shailene Woodley, et « The Undoing », avec encore Nicole Kidman et Hugh Grant. Nous ne manquerons évidemment pas d’y revenir plus en détail ces prochains jours.

love-victor

Contrôle parental renforcé

Afin de garantir la sécurité des enfants et la tranquillité d’esprit des parents, la rubrique STAR n’est accessible qu’après avoir défini l’âge de l’utilisateur du compte. «  La mise à jour de l’application permet de configurer facilement le contrôle parental, afin que Disney+ reste disponible pour tous les âges, mais le contenu ne peut être consulté que si l’âge du profil est suffisant pour le voir », indique le service. Avec l’intégration de STAR, les parents pourront donc restreindre l’accès à certains contenus en les rendant invisibles, « en fonction de recommandations par âge ou en créant des profils verrouillés par un code PIN. »

Comment ça marche ? À votre arrivée dans STAR, il vous sera demandé d’adapter les visionnages en fonction d’âges recommandés : 6+, 9+, 12+, 14+, 16+, 18+ (seuls ces derniers auront accès à l’intégralité du catalogue). Ces profils pourront être modifiés à tout moment.

Combien ça coûte ?

Jusqu’à hier, l’abonnement à Disney+ revenait à 6,99€ par mois. Aujourd’hui, il coûte désormais 8,99€ par mois, et 89,90€ par an (les utilisateurs disposant déjà d’un abonnement mensuel conserveront leur tarif de 6,99€ pendant encore six mois).

Notre sélection vidéo