Abonnez-vous pour 1€

Vers un agrandissement de la bulle sociale en extérieur? «Tant que cela se passe dehors, on ne prend pas un risque très important»

Vers un agrandissement de la bulle sociale en extérieur? «Tant que cela se passe dehors, on ne prend pas un risque très important»
Photonews

Les Belges ayant besoin de se retrouver et les beaux jours arrivant, le Comité de concertation va probablement assouplir la bulle sociale de quatre personnes en extérieur. C’est en tout cas ce que va plaider la vice-première ministre et ministre de la fonction publique Petra De Sutter, au nom de son parti (Groen). Elle aimerait que la bulle de quatre personnes passe à huit lorsqu’on est dehors.

Si le Ministre de la santé Frank Vandenbroucke a déclaré il y a peu qu’il ne fallait pas s’attendre à de grosses annonces, même les experts semblent ouverts à une telle idée. Interrogé par nos confrères du Laatste Nieuws, Marc Van Ranst a rappelé qu’il existait une énorme différence entre des contacts à l’intérieur et des contacts à l’extérieur : « Pour de nombreuses personnes, un tel assouplissement veut dire beaucoup. Et tant que cela se passe dehors, ce n’est pas un risque très important », explique-t-il.

« On peut évidemment toujours être infecté, mais c’est plus compliqué de l’être à l’extérieur, car dehors, la dilution des particules est plus grande », a-t-il ajouté.

Pour le reste, le virologue ne s’attend pas à de grands changements : « Les politiciens voient aussi les courbes. Et elles sont telles que, en mars, il n’y a pas grand-chose qui est possible. C’est mieux de reporter les grands assouplissements ».

Notre sélection vidéo