Abonnez-vous pour 1€

Muriel Targnion: «La confiance est rompue avec City Mall»

La relation entre la ville de Verviers et City Mall semble aussi fissurée que cet avis urbanistique affiché face à la rue Spintay...
La relation entre la ville de Verviers et City Mall semble aussi fissurée que cet avis urbanistique affiché face à la rue Spintay... - B.B.

La requête en extrême urgence introduite par City Mall contre l’arrêté de la bourgmestre lui ordonnant la démolition en urgence de 18 immeubles potentiellement instables, rue Spintay, a, semble-t-il, miné le peu de confiance que les élus avaient encore envers le promoteur. La requête a été rejetée par le Conseil d’Etat, et la ville compte imposer un nouveau délai de démolition. City Mall a par ailleurs menacé de poursuivre pour calomnies l’échevin en charge du dossier, Freddy Breuwer (MR), à la suite de déclarations dans La Meuse Verviers.

Lors du conseil communal de ce 22 février, différents élus ont questionné la relation entre Verviers et le promoteur. La bourgmestre, Muriel Targnion, s’est rangée aux côtés de son échevin, expliquant qu’il y a rupture de confiance. « Le promoteur conteste à payer les périmètres de sécurité et à mettre en œuvre les conventions avec la Ville. Il fait tout ce qu’il peut pour nous attaquer mais nous avons engagé tous les moyens pour qu’il concrétise tout ce qui est prévu dans les conventions et pour qu’il paye ce qu’il nous doit », a-t-elle indiqué.

Jusqu’au 3 mars

L’arrêté de démolition arrivant à son terme, il était par ailleurs nécessaire d’en reprendre un nouveau pour que la Ville soit couverte en cas d’incident. « Nous avons décidé de le faire en deux temps », a précisé Muriel Targnion. « Le premier, pris vendredi dernier, donne à City Mall jusqu’au 3 mars pour nous communiquer une étude d’un bureau d’ingénieurs en stabilité pour déterminer comment démolir. Quand nous aurons cette étude, on prendra un arrêté pour donner des délais de démolition et de stippage à City Mall. »

Notre sélection vidéo