Abonnez-vous pour 1€

Sale temps pour tous les allergiques aux pollens: la saison 2021 est ouverte, attention de ne pas confondre avec le Covid!

Vivement la pluie?
Vivement la pluie? - Isopix

« Cette année, les personnes allergiques aux pollens de l’aulne et du noisetier devraient, contrairement à l’année passée où la saison pollinique fut précoce, ressentir les premiers symptômes allergiques plus tard que de coutume.

Les précipitations anormalement abondantes du mois de janvier ont maintenu les concentrations polliniques de l’air très basses. Malgré quelques jours de redoux au début de ce mois de février et des fleurs qui arrivaient à maturité, le froid et les précipitations hivernales ont à nouveau retardé l’émission des pollens dans l’air ». Mais avec les deux précédents week-ends marqués par d’agréables températures et un temps sec, les fleurs ont libéré bien plus de pollens. Les concentrations ont rapidement augmenté dans l’air.

►► Attention, ne pas confondre les allergies avec le Covid-19 : Sciensano rappelle les différences.

Notre sélection vidéo