Armes secrètes, candidats, Teheiura…: Denis Brogniart nous dit tout sur la nouvelle saison de «Koh-Lanta»

Denis Brogniart tenant le nouveau totem de la prochaine saison. © TF1
Denis Brogniart tenant le nouveau totem de la prochaine saison. © TF1

Mois de mars chargé pour Denis Brogniart, qui sera sur tous les fronts… et parfois là où on ne l’attendait pas. Il sortira ainsi, ce 3 mars, son premier roman, « Un soldat presque exemplaire », qui retrace l’histoire véridique d’un militaire, héros de guerre, mais détruit mentalement et violent avec la femme de sa vie. A cette occasion, nous avons pu l’interviewer et nous n’avons évidemment pas résisté à l’envie d’essayer de lui tirer les vers du nez concernant la nouvelle saison de « Koh-Lanta », tournée à l’automne dernier en Polynésie et qui débute le 12 mars sur TF1.

Si le jeu d’aventure revient aux fondamentaux (deux équipes au lieu de quatre la saison passée), il comportera son lot de nouveautés, à commencer par des « armes secrètes » cachées sur le camp. Certaines offriront des doubles votes, d’autres contreront des colliers d’immunité, certaines provoqueront des duels ou auront le pouvoir de détourner des votes ! De quoi mettre à mal les stratégies et assurer des rebondissements. « Les aventuriers qui auront la chance de trouver ces armes surprendront les autres », nous confie d’emblée Denis Brogniart. « Ça va ruer dans les brancards des habitudes des candidats. Quand on arrive à les bousculer, l’effet est exponentiel pour les téléspectateurs. Je peux vous dire que ces armes secrètes vont apporter le piment nécessaire à cette vieille dame qu’est ‘Koh-Lanta’ et qui va fêter ses 20 ans cette année. C’est ce qui permet d’apporter le petit lot de nouveautés et d’avoir l’impression à chaque fois qu’on rentre dans un nouveau programme. Les candidats sont jeunes, sportifs. Il va y avoir de belles confrontations, mais aussi une survie étonnante, dans des conditions parfois difficiles, puisque l’on n’a pas été épargnés par les pluies tropicales. C’est un tout bon cru ! Pour ne pas dire, moi qui suis bourguignon, un premier cru. »

Concernant la présence ou pas à un moment de Teheiura, il reste par contre évasif et nous a juste répondu : « Comme il était en Polynésie pour présenter son livre au moment où on tournait, j’ai eu la chance de le voir et de partager un moment avec sa famille, ses parents. Ça a été délicieux. » Pour le reste, il faudra suivre l’émission pour savoir si l’un des héros les plus mythiques du jeu viendra pointer à un moment le bout de son nez !

Retrouvez notre interview de Denis Brogniart, qui parle de son premier roman, dans le Ciné-Télé-Revue de ce jeudi 25 février !