Abonnez-vous pour 1€

Cette femme de 93 ans est terrifiée de ne pas encore avoir reçu le vaccin contre la Covid-19: «Chaque jour pourrait être une condamnation à mort»

Photo d’illustration
Photo d’illustration - Belga

Eileen Stevens a une santé fragile. Elle vit donc avec son fils et sa famille dans la maison familiale du Wiltshire, en Angleterre. Depuis le 11 mars, elle est isolée dans sa chambre et s’inquiète à chaque fois que sa famille franchit la porte. Pour elle, le vaccin contre la Covid-19 était la solution pour retrouver une vie « quasi » normale. Mais inapte à être conduite au centre de vaccination, elle n’a pas pu recevoir sa dose, en raison des règles régissant le transport du vaccin, rapporte le Mirror.

Son fils de 64 ans, David, s’occupe de sa mère à plein-temps et craint de lui transmettre le virus : « Ma femme travaille chez Morrisons, elle est tellement inquiète de ramener le virus à la maison. » En raison de la situation, il a décidé d’écrire aux autorités afin d’obtenir de l’aide. Pour lui, « chaque jour pourrait être une condamnation à mort » pour sa maman. « Je sens qu’elle a été abandonnée. Je sens qu’elle a été mise de côté et elle pense maintenant qu’elle devrait l’obtenir car elle est dans un groupe d’âge vulnérable. »

Le NHS England a déclaré que 93,4 % des personnes âgées de 80 ans et plus en Angleterre avaient reçu la première dose d’un vaccin Covid-19 à la date du 18 février. Il semblerait qu’un très petit nombre de patients confinés à domicile, dont Eileen fait partie, doivent encore être vaccinés. « Nous reconnaissons pleinement l’inquiétude que ce retard causera à nos résidents les plus vulnérables et nous en sommes profondément désolés. »

Depuis, la famille indique avoir été contactée par les médecins pour annoncer que quelqu’un viendrait administrer le vaccin à Eileen ce vendredi.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo