Abonnez-vous pour 1€

Une quarantaine de magasins Mestdagh en grève ce jeudi en Wallonie et à Bruxelles

Une quarantaine de magasins Mestdagh en grève ce jeudi en Wallonie et à Bruxelles
Belga

« Le ras-le-bol du personnel est lié à celui du secteur du commerce dans le cadre des négociations pour aboutir à un accord interprofessionnel entre syndicats et employeurs », explique Evelyne Zabus. « Les employés touchent des petits salaires, on leur impose souvent des contrats partiels, avec peu ou pas d’aménagement de fin de carrière… », détaille-t-elle.

D’autre part, la politique de l’emploi et le régime de travail posent problème chez Mestdagh, dénonce la CNE. « On a connu une restructuration massive il y a deux ans ; 350 emplois sont passés à la trappe. Et aujourd’hui, la situation reste difficile. Les travailleurs accumulent les heures supplémentaires car la charge de boulot est importante. Il y a trop de CDD, d’emplois partiels et pas assez de CDI. Il faudrait régulariser les emplois précaires », réclame la permanente syndicale.

« On veut bien accepter la flexibilité. Mais où se situe la ligne rouge ? », s’interroge Evelyne Zabus, évoquant par ailleurs la bonne santé « globale » du secteur du commerce alimentaire, en cette période de crise sanitaire. « Généralement, les enseignes se portent plutôt bien », ponctue-t-elle.

De son côté, le groupe Mestdagh dit regretter « ces actions dans la plupart de ses magasins intégrés alors que des négociations sur la politique de l’emploi sont en cours depuis plusieurs semaines ». Il ne souhaite pas s’exprimer davantage à ce stade.

Les syndicats et la direction devraient fixer un calendrier de rencontres dans les prochains jours.

Toutes les enseignes Mestdagh rouvriront leurs portes vendredi, selon la permanente CNE.

Notre sélection vidéo