Abonnez-vous pour 1€

Adélaïde Charlier et Anuna De Wever disent non à l’accord commercial avec le Mercosur

Adélaïde Charlier et Anuna De Wever disent non à l’accord commercial avec le Mercosur
Belga image

Les activistes espèrent convaincre les États membres de s’opposer à la mise en route de cette alliance, pour laquelle un accord politique avait été atteint en juin 2019 et défendue bec et ongles par la présidence portugaise.

Selon les manifestants, cet accord n’est pas durable et soutient les politiques d’extrême droite du président brésilien Jair Bolsonaro. «Nous savons que la forêt amazonienne est détruite sous l’administration Bolsonaro et, avec elle, l’existence des 20 millions de personnes qui y vivent», a dénoncé Anuna De Wever, qui a visité la région avec Adélaïde Charlier en 2019.

«La forêt amazonienne est un organisme extrêmement important dans la lutte contre le réchauffement climatique. Si cet accord est approuvé, nous ferons dix pas en arrière dans notre combat. En outre, les agriculteurs belges auront du mal à faire face à l’importation de denrées alimentaires et de viande bon marché en provenance du Brésil. Nous comptons sur le fait que les parlementaires en Belgique voteront non à l’accord», a encore souligné la militante.

Notre sélection vidéo