Abonnez-vous pour 1€

Plusieurs Lidl de la région de Mons-Borinage fermés ce jeudi en raison d’un désaccord sur les salaires

Le Lidl de Ghlin, fermé lui aussi.
Le Lidl de Ghlin, fermé lui aussi. - Google

Depuis plusieurs semaines, un accord interprofessionnel (AIP) est négocié entre les interlocuteurs sociaux pour l’ensemble du pays. Cette négociation a lieu tous les deux ans et concerne l’ensemble des travailleurs. L’AIP porte notamment sur la revaloration des salaires.

« Les organisations syndicales dénoncent l’attitude des employeurs et réclament un AIP, un vrai ! », clame le SETCa. « Le carcan de 0,4% d’évolution salariale maximale annoncé par le Conseil Central de l’Economie (et que les employeurs veulent imposer) est profondément injuste et en décalage avec la dure réalité des travailleurs de ce pays. »

L’annonce de l’augmentation salariale de 0,4 %, jugée trop faible, est à l’origine du mouvement de grève qui a touché notamment l’enseigne Lidl, ce jeudi. Dans la région, plusieurs points de vente sont en effet restés fermés.

Selon le SETCa, des employés du magasin IKEA ont également refusé de travailler ce jeudi.

Notre sélection vidéo