Abonnez-vous pour 1€

Standard – Anderlecht: Joao Klauss et Lukas Nmecha, duel de buteurs sur des dynamiques opposées

Standard – Anderlecht: Joao Klauss et Lukas Nmecha, duel de buteurs sur des dynamiques opposées
Belga

En pleine bourre depuis son arrivée au Standard cet hiver, Joao Klauss semble incarner le numéro 9 tant attendu par les Liégeois depuis le début de saison. Également décisif en Coupe de Belgique, le Brésilien a inscrit 3 buts et 2 assists lors de ses huit premières apparitions en championnat, et est tout simplement le meilleur buteur et le meilleur passeur du club toutes compétitions confondues depuis son arrivée. « Je pense franchement que Klauss est un très bon attaquant. Il a déjà montré de belles qualités, mais il faudra voir comment il évolue au fil du temps », relativise Mémé Tchité, ancien attaquant du Standard et d’Anderlecht.

En quelques semaines, il fait déjà mieux qu’Obbi Oularé et Felipe Avenatti qui a eux deux n’avaient inscrit que 3 buts pour 1 passe décisive sur la première moitié de saison. Des débuts de rêves qui rappellent ceux d’un certain… Lukas Nmecha. Prêté par Manchester City à Anderlecht lors du mercato estival, l’attaquant allemand avait démarré la saison en trombe sous la tunique mauve, avec 9 buts inscrits lors de ses 13 premières titularisations. Tout comme Klauss, il semblait être l’arme idéale pour une attaque anderlechtoise qui peine à trouver le chemin des filets depuis l’arrivée de Kompany en 2019. Mais depuis quelques semaines, Nmecha n’y arrive plus. Sur ses 11 apparitions suivantes en championnat, il n’a marqué qu’à trois reprises… chaque fois sur penalty. Pour trouver son dernier but de plein jeu en championnat, il faut remonter au 15 décembre 2020, il y a plus de deux mois, face à Ostende. Une panne offensive difficilement explicable, et à l’image des prestations offensives des Mauves ces dernières semaines.

« Tout comme Klauss, Nmecha avait très bien commencé à Anderlecht. Maintenant, il accuse le coup mais c’est normal qu’un attaquant ait parfois des périodes lors desquelles il marque moins, et d’autres où il marque beaucoup. Ça arrive quasiment à tous les buteurs, mais le plus difficile est de sortir de cette mauvaise passe et de retrouver la confiance pour enchaîner les goals à nouveau. Je pense donc qu’il faut laisser du temps à Nmecha, tout comme je disais qu’il faudrait voir comment Klauss allait confirmer après ses beaux débuts », a ensuite conclu Tchité.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo