Marie-Sophie Lacarrau, la remplaçante de Jean-Pierre Pernaut, critiquée par les téléspectateurs: un détail les agace, «je l’ai d’abord pris pour moi»

Marie-Sophie Lacarrau
Marie-Sophie Lacarrau - Photonews

Le mois de décembre 2020 a marqué les esprits pour la chaîne TF1. Le 18 exactement, Jean-Pierre Pernaut a fait ses adieux à la présentation du 13h de TF1, après 33 années à occuper cette place. Et c’est Marie-Sophie Lacarrau qui a repris ce poste. Son entrée dans cette grande famille n’est pas passée inaperçue, elle n’a pas échappé à quelques petits problèmes, de quoi mettre une pression de taille, comme l’explique le magazine Voici.

Quelques semaines après ses débuts, le 18 février, l’animatrice de 45 ans a vécu un bug inédit dans l’histoire de TF1. Le journal de 13h n’a pas été diffusé. « Nous allons devoir en rester là je le redis c’est absolument inédit, par correction je tenais à prendre l’antenne pour vous dire cela », exprime la présentatrice à l’heure habituelle de son journal. Et c’est une panne technique, dont elle n’était pas responsable, qui a empêché la diffusion du bulletin. Évidemment, certains téléspectateurs en colère s’en sont pris à elle.

« Je reçois encore aujourd’hui des courriers me disant que je ne parle pas français »

Marie-Sophie Lacarrau n’est pas épargnée par certains fidèles de TF1. Ils lui reprochent de ne pas être à la hauteur. C’est son accent et sa manière de parler que les excède au plus haut point. « Je reçois encore aujourd’hui des courriers me disant que je ne parle pas français » confie la femme de Pierre Bascoul.

Originaire de Villefranche-de-Rouergue et ayant grandi à Perpignan, c’est son accent qui n’est pas apprécié. « Si je l’ai d’abord pris pour moi, j’ai surtout pensé à ces millions de Français qui ont un accent et que l’on ne comprend soi-disant pas » explique Marie-Sophie Lacarrau mais elle préfère faire abstraction de ces réflexions et n’a aucune intention de renier ses origines.

Notre sélection vidéo