Abonnez-vous pour 1€

Coronavirus: la ministre de la Défense visite le Centre de vaccination de Tournai

Coronavirus: la ministre de la Défense visite le Centre de vaccination de Tournai
Belga Image

Quatre militaires de Wallonie picarde, stationnés à la caserne Ruquoy de Tournai, sont actuellement déployés dans le Centre de vaccination de Tournai. Implanté sur l’Esplanade de l’Europe dans un hall sportif, ce centre a démarré hier/jeudi la vaccination du personnel médical et paramédical des divers sites du ChWapi, le Centre hospitalier de Wallonie picarde. Ce dernier n’est en effet pas opérationnel à la suite d’une cyberattaque subie en janvier.

Arrivée vers 14h30 au centre majeur de vaccination Tournai (CMVT), Ludivine Dedonder, ministre de la Défense, a été accueillie par le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois, et Camille Genin, directrice du centre de vaccination. Durant une demi-heure, la ministre a transité par le site d’accueil des futurs vaccinés, les cabines où sont pratiquées la vaccination, puis la salle de repos où le patient doit attendre une vingtaine de minutes en cas d’effets secondaires. Mme Dedonder s’est à chaque fois entretenue avec les personnels d’accueil, médical et infirmier pratiquant la vaccination, puis avec les personnes ayant été vaccinées.

Durant les semaines qui viennent, quelque 3.000 membres du personnel médical et paramédical seront vaccinés à Tournai. Actuellement, à raison de 7 heures de travail par jour, deux des huit lignes de vaccination fonctionnent. Les patients recevant le vaccin AstraZeneca, une seconde dose leur sera injectée dans six semaines, soit en mai prochain.

Toutes les lignes de vaccination seront activées à la fin du mois de mars lorsque la population sera à son tour vaccinée. Cette phase concerne 120.000 personnes issues des entités de Tournai, Rumes, Brunehaut et Antoing.

« Actuellement, à raison de quatre militaires par jour, une vingtaine d’hommes sont mobilisés pour l’accueil dans ce centre de vaccination », explique un officier. Lors de sa visite, la ministre Dedonder a tenu à exprimer sa gratitude au personnel de la Défense qui a soutenu, et soutient encore, le pays tout au long de cette crise sanitaire.

Depuis le début de la pandémie, la Défense a joué un rôle important dans la lutte contre le virus qui sévit en Belgique. Ainsi, des centres de vaccination ont été mis en œuvre et sont d’ores et déjà ouverts dans les quartiers militaires de Léopoldsburg, Grobbendonk et Brasschaat. L’hôpital militaire Reine Astrid de Neder-Over-Heembeek servira également de centre de vaccination dans la phase suivante du plan. Si nécessaire, le ministère de la Défense fournira encore le personnel et l’équipement disponibles en soutien à la campagne de vaccination.

Notre sélection vidéo