Abonnez-vous pour 1€

La Belgique attaquée pour sa lenteur de vaccination: «S’il y a une 3e vague, ce sera la responsabilité des ministres de la Santé qui sera engagée»

Notre pays devrait revoir sa stratégie de vaccination.
Notre pays devrait revoir sa stratégie de vaccination. - Belga

La vaccination en Europe est à la traîne. Et la Belgique ne fait pas figure d’exception… Vendredi, la moyenne sur sept jours des doses administrées (17.627) était même légèrement inférieure à celle de la semaine précédente (18.600). Les médias internationaux n’ont pas manqué de le souligner. « La Belgique a reçu 201.600 doses du vaccin AstraZeneca, mais n’en a administré que 9.832, soit moins de 5 % ! », tweete Darren McCaffre, le rédacteur politique d’Euronews. Des données qui proviennent du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies mais qui sont, selon la task force vaccination, vieilles « d’au moins une semaine ».

« Cela donne une image de faiblesse de l’Europe », reconnaît François Gemenne, chercheur qualifié du FNRS à l’ULiège. « Mais ce qui est plus préoccupant, c’est le message terrible que cela envoie à la population ! On a un gouvernement qui impose des mesures très contraignantes à la population. Mais ces mesures ne peuvent être acceptées que si la population voit que le gouvernement se démène pour vacciner le plus vite possible. »

> Les problèmes de livraison ne sont pas la seule explication à cette lenteur : « On a l’impression que les politiques ont du mal à remettre leur stratégie en question. »

> Le chercheur pense qu’on devrait mettre en place une stratégie plus facile : explications.

> Catherine Fonck, députée cdH et médecin, est catégorique : « S’il y a une troisième vague, ce sera la responsabilité des ministres de la Santé qui sera engagée. »

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo