En ce momentLes partis sur le grilPolitiques tatouésChangements ce 1er juinJouez à Motamo Accueil Régions Charleroi Actualité de la région de Charleroi

«C’est inhumain!»: victime de violences conjugales, on refuse à Soumia un logement social d’urgence à Charleroi à cause d’un délai administratif

Peu de gens le savent : les victimes de violences conjugales peuvent prétendre à un logement social d’urgence… si elles font leur demande dans les trois mois après avoir quitté leur domicile. Une règle qui peut paraître absurde pour certains et qui, d’ailleurs, pose beaucoup de problèmes. C’est contre cela que se bat Soumia, 28 ans, depuis qu’elle a fui les violences domestiques.

Soumia a été victime de violences conjugales pendant 10 ans. En avril 2019, une énième scène de coups lui fait comprendre qu’elle doit partir, avec sa petite fille. Son histoire se retrouve devant la justice, et Soumia est admise, le 5 octobre 2019, dans une maison d’accueil d’urgence à Mons. « J’étais perdue », explique-t-elle. « On m’avait dit que si je me rendais dans les maisons d’accueil de Charleroi, ma sécurité n’était pas garantie ».

>> La jeune femme raconte son parcours du combattant.

>> À cause d’un retard de 5 jours, elle n’a pas eu droit à un logement d’urgence : « C’est inhumain ! »

>> La Sambrienne réagit : « Ces délais sont effectivement un problème »

Notre sélection vidéo

Commentaires

51 Commentaires

Sudinfo Jeux - Jouez ici à Alphabeille. Défiez vos compétences et trouvez un maximum de mots ! A ne pas rater

Aussi en Charleroi Actu

Voir plus d'articles