Abonnez-vous pour 1€

«C’est inhumain!»: victime de violences conjugales, on refuse à Soumia un logement social d’urgence à Charleroi à cause d’un délai administratif

La jeune femme est désespérée, mais se bat pour sa petite fille de 4 ans.
La jeune femme est désespérée, mais se bat pour sa petite fille de 4 ans. - K.F.

Soumia a été victime de violences conjugales pendant 10 ans. En avril 2019, une énième scène de coups lui fait comprendre qu’elle doit partir, avec sa petite fille. Son histoire se retrouve devant la justice, et Soumia est admise, le 5 octobre 2019, dans une maison d’accueil d’urgence à Mons. « J’étais perdue », explique-t-elle. « On m’avait dit que si je me rendais dans les maisons d’accueil de Charleroi, ma sécurité n’était pas garantie ».

>> La jeune femme raconte son parcours du combattant.

>> À cause d’un retard de 5 jours, elle n’a pas eu droit à un logement d’urgence : « C’est inhumain ! »

>> La Sambrienne réagit : « Ces délais sont effectivement un problème »

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo