Abonnez-vous pour 1€

Important déploiement de police à Marchienne-au-Pont: une lockdown party... à 60 dégénère, deux blessés par balle en rue! (photos)

Photos
Important déploiement de police à Marchienne-au-Pont: une lockdown party... à 60 dégénère, deux blessés par balle en rue! (photos)
Fabian Van Hove

Il était aux environs de 4 heures du matin, ce samedi 27 février, lorsque la police de Charleroi a été appelée pour une rixe avec coups de feux dans le quartier de la rue des Bateliers et de la route de Mons, à Marchienne-au-Pont.

Les fêtards en fuite ont visé les policiers avec des projectiles.
Les fêtards en fuite ont visé les policiers avec des projectiles. - Fabian Van Hove

Lorsqu’ils arrivent sur place, ils découvrent deux personnes blessées par balle au niveau des jambes, en rue. « Des blessures sans gravité, leurs jours ne sont pas en dangers », précise d’emblée le parquet de Charleroi. Interrogés par les forces de l’ordre, bien que peu loquaces, ils expliquent qu’ils ont été pris à partie par un groupe de personnes et qu’on leur a tiré dans les jambes. « La police a alors patrouillé dans le quartier pour essayer de retrouver ce groupe de personnes ainsi que le ou les auteur(s) des tirs », explique Sandrine Vairon, première substitut au parquet de Charleroi.

Des projectiles lancés sur la police

Lors de leurs recherches, les patrouilles de police vont être amenées à faire plusieurs passages devant le bar « The Lounge » à la route de Mons, et se sont rendu compte qu’il y avait manifestement de l’activité à l’intérieur. « À ce moment-là, de nombreuses personnes vont commencer à sortir de l’établissement et courir pour s’enfuir », indique le parquet de Charleroi. « La police va rapidement être débordée car les gens sortaient par dizaine », ajoute Sandrine Vairon. Les agents de police vont être bousculés et… visés par différents projectiles, lancés sur eux par les fêtards en fuite !

Fabian Van Hove

C’est dans ce contexte, indique le parquet, qu’un coup de semonce a été tiré en l’air par un policier, « car personne ne répondait aux injonctions des forces de l’ordre. »

Une fête à soixante

Une véritable cohue, donc… Mais la police de Charleroi n’était pas au bout de ses surprises. Il y avait manifestement encore des personnes à l’intérieur du café. Après autorisation du parquet, les forces de l’ordre ont pu investir les lieux. « La police a pu rentrer, suite au flagrant délit constaté. À leur arrivée, 29 personnes se trouvaient encore à l’intérieur », constate la première substitut.

Fabian Van Hove

La police de Charleroi a évalué qu’il y avait une soixantaine de personnes présentes dans le café « The Lounge » dans le cadre de la lockdown party. Les 29 personnes encore présentes à l’intérieur ont été verbalisées pour infraction Covid. Un P.-V. a également été rédigé à charge du tenancier… qui s’est éclipsé avant l’entrée des forces de police.

Le café fermé

« Un procès-verbal pour infraction en matière économique a également été dressé par rapport à l’établissement, ce qui a donc mené à sa fermeture administrative », précise le parquet de Charleroi.

À l’heure d’écrire ces lignes, il n’est pas encore possible de faire le lien entre les deux personnes retrouvées blessées en rue et la lockdown party. « Ils ne se trouvaient pas devant le café mais on tout de même dit qu’ils étaient venus à Charleroi pour aller spécifiquement dans ce bar », détaille la première substitut Sandrine Vairon.

Aucune description des auteurs des tirs n’a pu être établie pour le moment.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo