Abonnez-vous pour 1€

La grande interview de Frédéric Daerden: «Il faut dégager 120 à 150 millions pour aider les jeunes en situation de précarité»

La grande interview de Frédéric Daerden: «Il faut dégager 120 à 150 millions pour aider les jeunes en situation de précarité»
Elio Germani

Quel est l’état d’esprit du ministre du Budget alors que le conclave de l’ajustement budgétaire pointe à l’horizon ?

Le conclave devrait avoir lieu dans la seconde quinzaine d’avril. On finalise les discussions sur le plan de relance, mais ça ne suffit pas. Il faut un plan d’investissement dans le capital humain, surtout avec le risque de précarité accru que nous vivons. En tant que vice-Président de la Fédération et en tant que socialiste, premier parti de la coalition, je veux une attention toute particulière pour les plus défavorisé et pour les jeunes de 0 à 25 ans. Je suis, par exemple, sur la même longueur d’onde que Valérie Glatigny : il faut revenir à 20 % de présence simultanée sur les campus de l’enseignement supérieur, comme à l’automne. Il serait bon aussi que les jeunes puissent se réunir à l’extérieur sans clandestinité et en respectant les mesures sanitaires, bien sûr.

► « Il faut dégager 120 à 150 millions pour aider les jeunes en situation de précarité ». Aides à la réussite scolaire, baisse du minerval, investissement ans le capital humain pour les moins de 25 ans… Découvrez la suite de notre grande interview sur nos éditions digitales.

Notre sélection vidéo