Abonnez-vous pour 1€

Interdite de travailler, Marie, une coiffeuse à domicile, ouvre un salon éphémère dans sa véranda à Nandrin: «Il fallait que je trouve une solution»

Marie Masset a transformé sa véranda en salon.
Marie Masset a transformé sa véranda en salon. - D.R.

La coiffeuse nandrinoise Marie Masset (35 ans) a commencé sa carrière à l’âge de 18 ans, comme employée dans un salon traditionnel. Quatre ans plus tard, elle décide de se lancer comme indépendante et loue une surface commerciale sur la route du Condroz, où elle reçoit ses clients. Quelques mois après le début de la crise du coronavirus, elle décide de prendre un virage à 180 degrés en se lancant dans la coiffure à domicile.

►Quand le gouvernement a annoncé que les salons de coiffure pouvaient reprendre leur activité, mais pas les coiffeurs à domicile, ça a été un coup dur pour Marie : « Je vivais très mal le fait d’être à l’arrêt ».

► La nandrinoise a donc décidé d’ouvrir un salon éphémère dans sa véranda  : « Il fallait que je trouve une solution d’urgence pour ne pas abandonner ma clientèle ».

Ses clients sont manifestement ravis et la coiffeuse a donc pu sauver son activité  : « Si je n’avais pas pu rouvrir avec quelque chose d’éphémère, je pense que j’aurais tout abandonné ».

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo