Abonnez-vous pour 1€

Décès de Zoé, jeune maman de 29 ans, lors d’un terrible crash: «Tout le monde peut provoquer un accident, mais pas de cette manière…»

Zoé était maman d’un petit garçon.
Zoé était maman d’un petit garçon.

Le 7 juillet 2019, K.D., un jeune homme de 25 ans, avait provoqué un accident mortel à Knokke. Ce soir-là, après une soirée, il roulait trop vite, était sous influence, et avait percuté de plein fouet une camionnette avec sa BMW.

Le choc avait été violent et la grosse cylindrée avait fini sa course dans le fossé où elle avait heurté une infrastructure en béton. K.D. avait été légèrement blessé. Sa passagère, sa compagne, Zoé Bouquet, 29 ans, avait eu moins de chance : elle était décédée après avoir été emmenée à l’hôpital.

Plus d’un an et demi après les faits, le jeune homme doit répondre de ses actes devant la justice. Selon le rapport des experts, la voiture roulait à plus de 110 km/h au moment du crash. Le conducteur avait 1,59 promille d’alcool dans le sang, et « l’accident aurait pu être évité s’il avait été plus attentif à la circulation », selon le procureur.

Selon l’avocat du jeune homme, « il ne se passe pas un jour sans qu’il pense à l’accident qui a coûté la vie à Zoé, son amoureuse ». Pour les proches de la victime, « c’est une des pires manières de perdre un enfant ».

Et selon un témoin, la BMW roulait à une vitesse de 150 à 200 km/h : « Dans les semaines qui ont suivi l’accident, nous avons eu des contacts avec K.D, car on ne savait pas réellement ce qu’il s’était passé. Ce n’est que plus tard que nous avons appris qu’il avait joué avec la vie de Zoé. Il était imprudent. Tout le monde peut provoquer un accident, mais pas de cette manière », a déploré la sœur de Zoé.

Le jugement tombera le 29 mars.

Notre sélection vidéo