Abonnez-vous pour 1€

Retour au poil pour les affaires de Dylan, barbier à La Louvière

Un métier de précision.
Un métier de précision. - D.C.

Son établissement étant resté fermé durant plusieurs mois, comme tous les autres coiffeurs, le Manageois Dylan Senna avait pu rouvrir ce 13 février. Mais pour exercer son métier pleinement, le coiffeur-barbier de 29 ans a encore été contraint d’attendre quelques semaines. « Dans un sens, je comprends car pour faire une barbe, il faut d’office que le client retire le masque mais dans un autre sens, je me pose tout de même la question de savoir ce qui a changé en trois semaines du point de vue sanitaire… », explique le gérant, depuis presque deux ans, du StreetArt Barbershop situé sur la chaussée de Jolimont à La Louvière.

=> Si les barbiers sont contents, les barbus aussi  !

=> Le reportage complet ici.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo