Abonnez-vous pour 1€

Le Belge plutôt pour la sévérité concernant la sécurité routière: voici les mesures auxquelles les citoyens sont les plus favorables

Exclusif
Le Belge plutôt pour la sévérité concernant la sécurité routière: voici les mesures auxquelles les citoyens sont les plus favorables

Dans son Enquête Nationale d’INsécurité routière, menée auprès de 6.000 personnes sur divers thèmes de la mobilité et de la sécurité routière, Vias s’est penché sur les comportements dangereux avoués par les automobilistes. « Le pourcentage des conducteurs affirmant rouler trop vite au moins une fois par mois reste élevé, et ce aussi bien en agglomération (26 %) qu’en dehors (33 %) ou sur les autoroutes (28 %) », détaille Benoît Godart.

Le Belge utilise de plus en plus un vélo électrique  !

Paramétrer son GPS pendant la conduite (20 %), consulter ses courriels ou ses messages au volant (10 %), téléphoner sans kit mains libres (8 %) ou prendre une photo au volant (7 %) sont aussi souvent cités par les personnes interrogées.

Même si le Belge prend des libertés avec le code, il reconnaît que les contrôles restent indispensables et qu’il faut augmenter le risque de se faire contrôler pour l’usage du GSM au volant (81 % d’opinions favorables à l’échelle du pays). L’utilisation de caméras intelligentes capables de détecter un conducteur utilisant son téléphone peut représenter « un outil particulièrement utile à cet effet », estime l’Institut.

« Les Belges sont en faveur d’une intensification des contrôles alcool (73 % pour, 12 % contre). Près de six sur dix (59 %) veulent davantage de radars tronçons pour faire respecter la vitesse maximale en vigueur », relève le porte-parole de l’Institut. Les esprits changent aussi concernant les avertisseurs de radars

Voici tous les chiffres de cette grande enquête.

►Le Belge plutôt pour la sévérité concernant la sécurité routière : voici les mesures auxquelles les citoyens sont les plus favorables… et les autres (INFOGRAPHIE) !

Notre sélection vidéo