Abonnez-vous pour 1€

Une 1ère dose de vaccin pour 75% des Wallons d’ici fin juin: voici le nouveau calendrier de vaccination en Belgique, la campagne boostée dès lundi!

Belga
Belga

Si les livraisons suivent, on devrait atteindre un taux de 75 % de Wallons ayant reçu au moins une dose de vaccin pour la fin juin. C’est ce que nous a dit mercredi Yvon Englert, délégué général Covid pour la Wallonie. Qui précise : « L’objectif est toujours d’avoir terminé la vaccination pour la fin de l’été. » Bien entendu, d’ici là, de nombreux Wallons auront reçu les deux doses de vaccin, comme c’est déjà le cas par exemple des résidents en maison de repos.

Cette semaine. Mais quel est le calendrier des prochains jours et des prochains mois ? Un calendrier qui est de nouveau bousculé, avec l’approbation du vaccin AstraZeneca pour les plus de 55 ans. Et par ailleurs, la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, précise que sur les 86.000 invitations envoyées au personnel de soin de première ligne, 27.000 rendez-vous ont été pris. Ça laisse beaucoup de plages horaires libres. Ça permet d’avancer pour, notamment, les policiers en intervention ou les étudiants en dernière année des professions de la santé. Mais aussi les travailleurs des services d’aide aux familles. Selon Mme Morreale, des milliers de personnes dans cette catégorie ont déjà pris rendez-vous.

Dès lundi 8 mars. On commence à vacciner les plus de 65 ans, avec du vaccin AstraZeneca, dans les centres où il y a de la place. Selon Yvon Englert, il s’agit des centres de Ronquières, Bierset et Tournai, auxquels devraient s’ajouter Soignies et deux autres centres. « La volonté était de commencer par les plus de 75 ans », explique M. Englert. « Les plus de 85 ans, ce sont 99.000 personnes en Wallonie, dont 27.000 ont déjà été vaccinées. On sera donc vite à la tranche 75-85 ans. Là, ce sont 209.000 personnes, dont 14.000 ont été vaccinées. » Les premières convocations devraient partir encore ce jeudi 4 mars.

Parmi ces personnes âgées, il y a celles qui souffrent de comorbidités. On sait que la convocation des patients avec comorbidités pose problème, notamment en matière de secret médical. Pour les plus âgés, ce problème sera réglé. Mais pour les plus jeunes ? « Il faut donner le pouvoir aux médecins, généralistes ou spécialistes, qui suivent ces patients, de les vacciner ou de les faire vacciner », dit M. Englert. Les cercles de médecine générale sont d’ailleurs invités à en parler aux médecins. De plus, les personnes sous dialyse, les greffés et les malades chroniques soignés dans les hôpitaux pourront y être vaccinés.

À partir du 15 mars. Ouverture de tous les centres wallons ? « On y travaille », répond M. Englert. On pourra ainsi poursuivre, plus rapidement, la vaccination de masse des plus âgés.

Et pour la suite? Découvrez le nouveau calendrier complet (+infographie) en cliquant ICI.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo