Agustín Galiana («Ici tout commence»): «Je n’ai rien à faire en Espagne!»

Agustín Galiana («Ici tout commence»): «Je n’ai rien à faire en Espagne!»
Hardran

Depuis quatre mois, vous incarnez Lisandro. Est-ce difficile de jouer un papa quand on ne l’est pas soi-même ?

Non. Je ne sais pas si ça se voit à l’écran, mais j’ai la fibre paternelle. Depuis mes 18ans, je travaille avec des enfants. Je m’entends vraiment très bien avec eux. Je ne suis pas encore papa, mais j’ai une nièce de 7ans que j’adore. Je la considère comme ma propre fille. Devenir papa est l’un de mes plus grands rêves, mais pour l’instant je ne peux l’être que dans « Ici tout commence ».

Les tensions entre Lisandro et son ex vont-elles s’estomper ?

Entre eux, la porte est toujours ouverte à de nouveaux conflits. Lisandro et Gaëlle ont promis de ne plus se disputer, pour le bien de leur fils, mais ce n’est pas si simple à gérer. Leur relation restera toujours sombre et compliquée. J’aime beaucoup défendre l’histoire de tous ces hommes qui se font arnaquer par leur ex-femme. Il n’y a pas que les femmes qui souffrent d’une séparation, les hommes aussi. Pour ce qui est de la liaison entre Rose et Lisandro, tout est en suspens pour l’instant. L’arrivée de l’ex-femme d’Antoine va peut-être changer quelque chose chez elle. Rose est toujours très ferme par rapport à ses convictions et l’homme qu’elle aime. Antoine est l’amour de sa vie.

Aujourd’hui, vous vous sentez plus chanteur ou comédien ?

Pour l’instant, à cause du contexte sanitaire, je ne fais que jouer. Je ne peux plus chanter ou donner des concerts, mis à part quelques émissions télé. Il est trop difficile pour moi de choisir entre la chanson et la comédie. C’est comme si on me demandait de choisir entre ma mère et mon père.

Qu’en est-il de la onzième saison de « Clem » ?

Le tournage s’est terminé il y a quelques semaines. Cette saison est beaucoup plus joyeuse que la précédente. Il y a plus d’autodérision. On revient aussi à la base de « Clem ». Les téléspectateurs vont retrouver le thème central qui a fait naître la série, à savoir une adolescente de 16ans qui tombe enceinte.

Seriez-vous prêt à tout quitter pour retourner en Espagne ?

Jamais ! Je n’ai rien à faire là-bas. La France est le pays qui m’a ouvert les bras. Je suis arrivé à Paris il y a huit ans, avec 1000euros en poche. Je n’avais pas d’amis, pas de travail. Je venais d’un pays qui était cassé en deux à cause de la crise. La France m’a permis de m’épanouir dans ma vie artistique. Je retourne uniquement en Espagne pour voir ma famille et profiter du soleil.

« Ici tout commence », mercredi 10 mars, 17h15, TF1.

Notre sélection vidéo