Abonnez-vous pour 1€

Rassemblements en plein air, certains bourgmestres autorisent et d’autres non: «J’aurai une tolérance zéro et j’empêcherai ces rassemblements!»

Rassemblements en plein air, certains bourgmestres autorisent et d’autres non: «J’aurai une tolérance zéro et j’empêcherai ces rassemblements!»
EPA

Un millier de jeunes selon la police, entre 2 et 3.000 selon d’autres sources : les rassemblements constatés ces derniers jours dans le parc de la Boverie à Liège ont été tolérés, mais ont quand même amené les autorités liégeoises à se pencher sur cette problématique, qui ne cesse de prendre de l’ampleur. Si le bourgmestre, Willy Demeyer (PS), avait encore confirmé lundi sa volonté de maintenir le site ouvert à tous malgré la pandémie – « Les parcs publics, ce sont les jardins des Liégeois » –, il a cette fois été contraint de durcir le ton.

Résultat : le parc de la Boverie restera accessible, mais uniquement en journée. Ville et police de Liège ont en effet décidé d’en interdire l’accès à partir de 19h dès ce vendredi.

► Louvain-la-Neuve, Bruxelles, Ixelles, Arlon, Namur, Fleurus et bien d’autres villes : voici la situation près de chez vous.

► Dans certains endroits en Wallonie : « J’aurai une tolérance zéro envers les gens qui refusent sciemment de respecter les règles sanitaires et j’empêcherai que les rassemblements se tiennent. »

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo