Abonnez-vous pour 1€

Circuler en France ou au Luxembourg: voici toutes les mesures en un clin d’œil

Le casse tête des voyages transfrontaliers
Le casse tête des voyages transfrontaliers - Belga

Avec le retour des douces températures, les journées qui s’allongent et les rayons de soleil de plus en plus fréquents, il est vite fait de programmer un week-end ou une après-midi au-delà des frontières nationales, en oubliant presque que chez nos voisins aussi des règles strictes sont imposées.

Avant de se lancer à la conquête des contrées frontalières, il reste quelques éléments à garder à vue. Le site info-coronavirus.be rappelle que « les voyages non essentiels vers l’étranger sont interdits pour les personnes ayant leur résidence principale en Belgique. » Les voyages essentiels comprennent notamment les déplacements professionnels, familiaux, scolaires ou encore les voyages liés à la vie quotidienne des communes et régions frontalières.

Une fois cette vérification préalable réalisée, il reste à vérifier quelles sont les règles applicables au sein de l’autre pays. L’observatoire Franco-Belge de la Santé a bien senti le besoin qu’avaient les citoyens frontaliers de s’y retrouver dans cette pétaudière sans nom. Son site, ofbs.org, reprend un comparatif précis des règles en vigueur dans chacun des pays et les actualise au gré de l’actualité des décisions gouvernementales.

Ainsi, l’observatoire rappelle que pour entrer en France, un tests PCR négatif de moins de 72 heures est requis, sauf pour les déplacements frontaliers dans un rayon de 30 kilomètres autour du domicile. Si ces conditions ne sont pas respectées, il sera demandé un confinement strict de sept jours au sein d’un hôtel. Pour le retour en Belgique, il faudra dans tous les cas se munir d’une déclaration sur l’honneur facilement trouvable sur le site des affaires étrangères. Si le déplacement excède les 48 heures, il faudra en plus remplir le Passenger Location Form ainsi que présenter un test négatif de moins de 72 heures.

Si vous vous rendez en France et que vous souhaitez vous déplacer un minimum, gardez à l’esprit que le couvre-feu imposé est plus strict qu’en Belgique puisqu’il tombe dès 18 heures pour se terminer à 6 heures. Si vous remplissez ces règles préalables et arrivez avant le couvre-feu, n’oubliez pas encore que le port du masque en France est obligatoire dès 6 ans, contrairement à la Belgique où l’obligation est portée à 12 ans. Notez encore, pour éviter toute mauvaise surprise, que les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits sur la voie publique.

Si vous préférez aller vous changer les idées au Luxembourg, l’Allemagne ou toutes autres contrées européennes, rendez-vous sur le site touteleurope.eu. Vous y découvrez la mise à jour des mesures Covid pays par pays.

Pour ce qui est du Luxembourg, les règles sont sensiblement semblables à celles que l’on connaît en Belgique. Le couvre-feu est lui aussi de rigueur mais débute dès 23 heures, contre minuit actuellement chez nous. En Allemagne, vous serez obligés de porter un masque FFP2 dans les transports en commun ainsi que dans les commerces.

Notre sélection vidéo