Abonnez-vous pour 1€

Formule 1: et une saison de transition de plus pour Williams, une

Formule 1: et une saison de transition de plus pour Williams, une
AFP

Chez Williams, les saisons de transition se suivent et se ressemblent. Pour 2021, il est fort probable que George Russel continuera à écraser de son talent son équipier en priant tous les dieux de la terre de pouvoir se glisser au plus vite dans la Mercedes championne du monde tandis que Nicholas Latifi, ou plus exactement son papa, signera de gros chèques pour justifier sa présence en Formule 1.

Pour le reste ? Williams est dans une phase de transition, on vous dit. Et cette fois, l’expression est appropriée. Depuis quelques mois, l’équipe n’appartient plus à la famille Williams mais bien à une puissante multinationale américaine. De quoi injecter de l’argent frais dans une écurie exsangue dont le seul but, jusqu’à la mi-saison 2020, consistait à survivre et à payer son personnel.

Avec ce rachat et les liquidités dont dispose, semble-t-il, Dorilton Capital (les nouveaux propriétaires), cela ne devrait pas poser de problème. En espérant qu’il ne s’agisse pas de nouveaux riches complètement mégalos qui pensent qu’ils vont multiplier par dix leur investissement en un temps record. Si c’est le cas, ils vont vite déchanter.

On sent aussi une vraie volonté de progresser en nommant à la tête de l’écurie le très efficace Jost Capito. Allemand d’origine, il a bâti l’essentiel de sa carrière entre les Etats-Unis (il fut l’une des têtes pensantes de Ford à Detroit) et la Grande-Bretagne. Patron de Ford en rallye (époque Duval), puis de VW, toujours en rallye, il fit une courte apparition chez McLaren avant d’être éliminé par des gens moins doués à qui il faisait de l’ombre.

Le revoici en F1 avec la formidable envie de prouver ses compétences. Le travail de reconstruction de cette écurie sera long mais avec des gens brillants à sa tête, un budget plus élevé, le moteur Mercedes et l’un des pilotes les plus prometteurs en son sein, la tâche ne devrait pas être insurmontable. Et puis, l’équipe a marqué 8 points seulement ces trois dernières années et 0 en 2020. Elle ne peut que mieux faire.

Notre sélection vidéo