Abonnez-vous pour 1€

Dans une des rues les plus sales du monde, certains résidents à bout de nerf poussent un coup de gueule: «Cela a aggravé ma dépression…»

Dans une des rues les plus sales du monde, certains résidents à bout de nerf poussent un coup de gueule: «Cela a aggravé ma dépression…»
Capture Google Street View Mai 2019

Une rue dépotoir, c’est le qualificatif qui convient le mieux à la rue Estcourt à Hull, en Angleterre. Cela fait maintenant des années que les détritus recouvrent les trottoirs en se répandant sur la route, que les poubelles débordent sans être vidées et que les crottes de chiens se multiplient, à tel point que les rats semblent y avoir élu domicile. Certains habitants, qui n’ont cessé de nettoyer à leur échelle, en ont marre, rapporte le Hull Live.

« C’est une rue couverte de détritus depuis que j’ai emménagé en juillet 2019 », a déclaré Maria, une résidente. « J’ai vu des gens jeter des canettes et des déchets dans la rue, ils s’en fichent. J’ai dû nettoyer de la merde de chien sur le pas de ma porte il y a trois semaines et la recouvrir d’eau de javel pour m’en débarrasser. Ça me met en colère de devoir vivre comme ça. » Peter, un autre habitant, s’exaspère de devoir vider sa cour des déchets que d’autres personnes viennent déposer depuis six mois. « Ça me rend malade. J’aimerais bien m’asseoir ici, en faire un lieu de barbecue et même acheter une table mais je ne peux pas parce que ça pue. Je souffre déjà de problèmes de santé mentale et cela a aggravé ma dépression. »

Tous les habitants qui ont témoigné sont unanimes, il faut que la municipalité fasse quelque chose pour régler ce problème. Pour Neil, il faudrait installer des caméras pour découvrir les personnes qui ne cessent de déposer leurs déchets. Un porte-parole du conseil municipal de Hull a réagi en encourageant les personnes à rapporter les incivilités. « Cela comprend la description des personnes qui se livrent à ce comportement antisocial, et les numéros d’immatriculation des véhicules qui aideront à obtenir des poursuites. Les décharges sauvages sont un délit pénal et nous ne le tolérerons pas. Il fait des ravages dans les quartiers et est dangereux pour les personnes, les animaux et l’environnement. » Au vu de l’ampleur du phénomène, il faudra sans doute un peu plus pour stopper ces comportements dans le quartier.

Notre sélection vidéo