Abonnez-vous pour 1€

Les données clients de plus d’un million de passagers aériens piratées, dont des clients de Brussels Airlines

Les données clients de plus d’un million de passagers aériens piratées, dont des clients de Brussels Airlines

La cyberattaque était dirigée contre l’entreprise Sita, qui fournit des services informatiques à nombre de compagnies aériennes, les aidant notamment pour la gestion des bagages et les systèmes de billetterie. « Il s’agit d’une attaque très complexe », selon l’entreprise. « Nous avons rapidement réagi et pris des mesures de confinement ciblées. »

« Miles and More », fondé par Lufthansa, la maison-mère de la compagnie aérienne belge Brussels Airlines, souligne vendredi que les pirates n’ont accédé qu’à un nombre limité de données. « Seuls le numéro de la carte du programme, le statut du client et aussi parfois le nom du passager » ont fuité, selon le service presse de l’entreprise. « Les mots de passes et autres données personnelles, comme les adresses e-mail, ne sont pas stockées dans le système informatique de Setia et ne sont donc pas concernés. »

Cela signifie, selon la société, qu’il n’y a aucun dommage pour les clients. Ceux-ci n’ont pas besoin de changer leur mot de passe et ne doivent pas non plus demander un nouveau numéro de carte.

Les pirates auraient accédé aux données du programme de fidélité via une compagnie aérienne asiatique.

Plusieurs compagnies aériennes sont concernées par ce piratage, notamment American United Airlines et Air New Zealand. Chez Singapore Airlines, les données de quelque 580.000 voyageurs fidèles auraient été touchées. La compagnie néerlandaise KLM utilise aussi les services Sita mais aucune donnée de sa clientèle n’est concernée.

Notre sélection vidéo