Abonnez-vous pour 1€

Les masques chinois font de l’ombre aux entreprises belges: nos sociétés pourraient produire plus, mais…

Les masques chinois font de l’ombre aux entreprises belges: nos sociétés pourraient produire plus, mais…
Photo News

Il y a près d’un an, c’était le branle-bas de combat en Belgique. Les médecins et les hôpitaux couraient derrière des masques chirurgicaux qui étaient en pénurie. Pire, on avait appris que la ministre De Block en avait fait détruire un grand stock. Il avait d’abord fallu parer au plus pressé, en achetant parfois des masques ne répondant pas vraiment aux normes de l’Union européenne.

Depuis, la donne a bien changé. Le gouvernement a fait appel à la bonne volonté de chefs d’entreprise qui se sont vite lancés dans la confection de masques « made in Belgium ». En Wallonie, c’est le cas d’Altinfort Boart à Nivelles et de Deltrian à Fleurus. Néanmoins, le patron de l’entreprise nivelloise est déçu : « Il y a encore trop de masques chinois sur le marché belge. Et la concurrence est souvent déloyale ».

► Les patrons des deux entreprises expliquent en quoi cette gestion est décevante pour eux

► « Nous misons beaucoup sur la recherche et le développement » : Deltrian a créé des masques virucides  !

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo