Abonnez-vous pour 1€

Excel Mouscron: un mois de mars placé sous le signe de la persévérance

Excel Mouscron: un mois de mars placé sous le signe de la persévérance
Bernard Libert

De retour ce dimanche sur le banc mouscronnois pour la venue du Standard au Canonnier après avoir purgé son troisième match de suspension, Jorge Simao n’a nullement été perturbé par les interrogations soulevées suite au retard de paiement des salaires relatifs au mois de février.

Avant-dernier et donc actuellement barragiste, l’Excel a raté la montre en or dimanche dernier au Beerschot, une rencontre qu’avait suivi l’entraîneur mouscronnois depuis sa chambre d’hôtel, à Anvers. « Comment j’ai vécu cela ? C’était très frustrant », concède l’intéressé. « C’est un nouveau coup dur pour l’équipe, mais nous devons le digérer et avancer. Nous étions pourtant préparés pour résister à un retour, d’autant plus que nous nous trouvions dans une situation qui se trouvait à notre avantage, nous n’étions pas en insécurité. Mais une fois de plus, nous avons craqué en fin de match. Je dois préparer des solutions pour l’éviter à nouveau. »

Depuis le début d’année 2021, Mouscron a déjà laissé filer six points en encaissant des buts dans le temps additionnel. « C’est inhabituel de voir une équipe perdre autant d’unités dans ses fins de rencontres. J’avais pu ressentir un stress lors de certains matches, mais ce n’était pas le cas dimanche dernier au Beerschot. Nous avions le match sous contrôle, même après le premier but encaissé. Mais l’égalisation tombe dans des circonstances que tout le monde connaît. Le jeu a pu se poursuivre alors que Marko Bakic, qui devait tenir le buteur, a été balancé à terre. » Battu à une seule reprise au Canonnier depuis l’arrivée de Jorge Simao à sa tête, Mouscron disputera ses deux rencontres programmées au mois de mars sur son terrain.

« Malgré la frustration engendrée lors de la dernière journée, je suis confiant par rapport à nos prestations. Nous avons livré une bonne performance au Beerschot, je suis resté focalisé sur notre préparation, afin de pouvoir rééditer la même prestation contre le Standard. Je pense que c’était le match parfait dans l’état d’esprit, en marquant aussi à des moments clés. »

Quelques manquements individuels avaient cependant été épinglés, comme le pressing inexistant de Bruno Xadas sur le premier but anversois. « OK, il ne va pas presser le porteur du ballon, mais notre ligne défensive était dans notre rectangle et nous nous sommes tout de même fait surprendre dans le dos. Nous devions pouvoir contrôler ce long ballon. »

Mouscron et le Standard font partie des équipes les moins en forme des cinq dernières journées de championnat. Les joueurs de Mbaye Leye ont cependant retrouvé de la confiance après leur qualification en Coupe de Belgique. « Je ne sais pas si ça peut leur servir de boost mental. En suivant leur match, je n’ai pas pensé au résultat qui pouvait être le mieux pour mon équipe. Leur victoire contre le FC Bruges peut être un boost, mais ça peut aussi déboucher sur un excès de confiance. Le plus important, finalement, c’est de rester concentré sur nos idées », conclut Jorge Simao, qui pourrait finalement apporter quelques ajustements dans son onze par rapport à celui aligné au Beerschot il y a une semaine.

Foot amateur et chez les jeunes

Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be