Abonnez-vous pour 1€

Luminol, analyses ADN et fouilles: voici comment les experts ont résolu l’affaire d’Oumou, une jeune maman tuée à Wandre

Le corps d’Oumou, en pyjama, était emballée dans une grande bâche en plastique et enterré dans le jardin.
Le corps d’Oumou, en pyjama, était emballée dans une grande bâche en plastique et enterré dans le jardin. - D.R.

C’est le 1er février 2018 qu’Oumar Balde, ouvrier depuis 10 ans pour une grosse entreprise de construction liégeoise, avait signalé à la police la disparition de son épouse Oumou, mère de ses bébés âgés d’un et deux ans. Il avait expliqué qu’ils s’étaient disputés pour une broutille, le soir du 30 janvier ; après le passage d’un couple d’amis pour apaiser les choses, disait-il se souvenir, ils avaient été dormir. Vers trois heures du matin, avait-il ajouté, il s’était réveillé et avait constaté qu’Oumou n’était plus dans le lit conjugal. Il n’avait pu se rendre au travail pour pouvoir garder les enfants.

> Le corps d’Oumou avait finalement été retrouvé dans le jardin de son habitation : elle a été tuée de plusieurs coups de couteau.

> Les analyses ADN ont permis de retrouver celui de l’accusé à l’intérieur du sac qui emballait la tête de la victime : Oumar nie pourtant les faits depuis le départ.

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo