Paroles de femmes

Rencontres émouvantes avec des femmes du monde entier et de toutes conditions. © Hope Production
Rencontres émouvantes avec des femmes du monde entier et de toutes conditions. © Hope Production

Sorti en 2019, « Woman », diffusé à l’occasion de la journée des Droits des femmes, est un documentaire né dans l’action, alors que le célèbre photographe Yann Arthus-Bertrand et sa cocinéaste, Anastasia Mikova, tournaient « Human », dont ce film suit le même principe. Cette fois, il s’agit « simplement » d’aller à la rencontre de femmes du monde entier, de toutes conditions, et de parvenir à les faire témoigner sur des thèmes intimes de façon simple et d’autant plus émouvante… « On s’est rendu compte avec ‘’Human’ que si les hommes étaient fiers de raconter leur histoire, les femmes, étaient méfiantes », nous confiait le duo d’auteurs à la sortie du film. « Mais une fois devant la caméra, des choses qu’elles gardaient depuis parfois des décennies, d’un coup ressortaient. C’était le bon moment pour leur donner la parole, parce qu’elles étaient prêtes à la prendre. » On était deux ans avant #MeToo. « Woman » aborde aussi bien la sexualité, la maternité, les règles que l’excision, le viol ou la carrière professionnelle, sans faux-fuyants ni préjugés, que les femmes parlent de leur bonheur d’être mères ou expliquent pourquoi elles ne veulent pas d’enfants. C’est une immersion complète dans le monde d’aujourd’hui, avec plus de 2000 femmes interviewées dans cinquante pays, et qui nous amène à relativiser ce qu’on tient chez nous pour des évidences.

Le film ne montre pas que des victimes, même si l’un des témoignages les plus durs est certainement celui de cette Chinoise, contraire d’avorter à cause de la politique de l’enfant unique, alors qu’elle était à son huitième mois de grossesse. « L’essentiel, c’était de les laisser parler, de ne pas les réduire à un sujet : ‘’Toi, tu es la femme violée, toi, la présidente…’’ Avec ces témoignages, on n’est pas dans la fiction, mais dans l’humanité. Impossible de ne pas être remué », nous disaient les auteurs. Rien de plus vrai.

« Woman », lundi 8 mars, 20h50, France 5