Abonnez-vous pour 1€

David, 41 ans, assassiné par plusieurs agresseurs homophobes: indignation unanime parmi le monde politique

David, 41 ans, assassiné par plusieurs agresseurs homophobes: indignation unanime parmi le monde politique
Belga

«Pensées émues à la famille et aux amis de la victime. La Justice doit faire son travail mais qu’une chose soit bien claire: nous ne tolérerons jamais cette violence chez nous», a ajouté le Premier ministre.

La ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden a elle aussi condamné les faits. «Dans une société adulte, il n’y a pas de place pour la violence homophobe. Les faits de Beveren sont totalement inacceptables», a-t-elle ainsi écrit sur le réseau social.

«Horrible et inacceptable que quelqu’un soit tué en raison de qui il ou elle aime. Au cours des années à venir, le gouvernement interviendra plus sévèrement contre les crimes de haine: davantage de prévention, meilleures possibilités de signalement et procès efficace», a de son côté tweeté Sarah Schlitz (PS), la secrétaire d’Etat à l’Egalité des genres et des chances.

Condamnation sans détour également de la part de Sophie Wilmès, la ministre des Affaires étrangères. «En Belgique, malgré les avancées en la matière, notre identité de genre et/ou notre orientation sexuelle peuvent amener à des violences, voire à la mort. Et c’est parfaitement inacceptable. Mes pensées vont à la famille et aux proches de la victime. #Beveren», a-t-elle déclaré toujours sur Twitter.

«L’homophobie n’a pas sa place. Elle suscite chez moi un écœurement sans comparaison. Elle doit être condamnée. Le crime commis à #Beveren doit nous rappeler que l’égalité des possibles et la tolérance sont des combats du quotidien», a enfin tweeté le président du MR, Georges-Louis Bouchez.