Abonnez-vous pour 1€

Souffrant de vaginisme, cette maman dit être tombée enceinte… sans avoir de rapports sexuels: les médecins refusent de la croire!

Souffrant de vaginisme, cette maman dit être tombée enceinte… sans avoir de rapports sexuels: les médecins refusent de la croire!

Il y a de ça huit ans, Nicola apprenait une heureuse nouvelle : elle allait devenir maman. Le hic ? La jeune femme, aujourd’hui âgée de 28 ans, n’avait pas eu de rapports sexuels. Originaire de Hampshire, en Grande-Bretagne, la désormais mère de famille souffrait de vaginisme. Il s’agit d’un dysfonctionnement sexuel qui provoque une contraction involontaire des parois vaginales. Il lui était dès lors impossible de faire l’amour voire même d’insérer un tampon ou de réaliser un frottis vaginal.

Nicola a trouvé d’autres pratiques que la pénétration pour passer des moments coquins avec son compagnon. La surprise fut d’autant plus grande lorsque son test de grossesse s’est avéré positif.

« J’avais passé toute ma vie d’adolescente à ne pas pouvoir insérer de tampon, alors je savais que quelque chose n’allait pas. À 18 ans, j’ai eu une relation avec le père de ma fille. Nous avons commencé à essayer d’avoir des relations sexuelles, il avait quelques années de plus et plus d’expérience. Nous avons essayé mais c’était impossible (…) La seule façon dont je peux le décrire, c’est comme s’il avait l’impression de heurter un mur de briques. Je suis retournée voir les médecins qui m’ont ensuite fait passer un examen, mais ils m’ont encore dit que tout allait bien », explique-t-elle, comme le relate The Mirror.

Nicola ajoute qu’elle ne pouvait pas croire qu’elle était enceinte : « Tout ce que je n’arrêtais pas de penser, c’était « comment diable vais-je mettre au monde ce bébé si je ne pouvais même pas avoir de rapports sexuels ? ». J’avais peur que mon partenaire pense que je l’avais trompé, car cela semblait tellement impossible. Mais heureusement, il me connaissait moi et mon corps, et il n’a pas douté de moi une seconde. Tant de gens me disent encore que je suis la « Vierge Marie », ce qui me fait vraiment rire. C’était fou ! ».

Si les médecins refusaient de croire la jeune femme, il a été confirmé que, bien que ces cas soient rarissimes, les préliminaires peuvent introduire des spermatozoïdes dans la région vaginale. C’est sans doute ce qu’il s’est passé dans le cas de Nicola, qui explique avoir finalement perdu sa virginité… après 5 mois de grossesse.