Abonnez-vous pour 1€

Biden met en garde la Corée du Nord après des tirs de missiles: «Il y aura des réponses s’ils choisissent l’escalade, nous répondrons en conséquence»

Biden met en garde la Corée du Nord après des tirs de missiles: «Il y aura des réponses s’ils choisissent l’escalade, nous répondrons en conséquence»

Les missiles testés jeudi « violent » les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, a réagi Joe Biden à la Maison Blanche.

À la demande de Washington, le comité de sanctions de l’ONU se réunira vendredi matin en urgence à huis clos pour discuter de ces derniers essais de missiles, a-t-on appris jeudi de sources diplomatiques. Aucune déclaration publique n’est prévue à ce stade.

« Nous consultons nos partenaires et alliés. Et il y aura des réponses s’ils choisissent l’escalade. Nous répondrons en conséquence », a mis en garde le président des États-Unis.

Alors qu’il est en train de peaufiner sa stratégie face à Pyongyang, il s’est dit prêt « à une certaine forme de diplomatie, mais soumise à la condition de la dénucléarisation ».

C’est d’abord l’état-major interarmes sud-coréen qui a annoncé que deux « projectiles non identifiés » avaient été tirés dans la mer du Japon, appelée « mer de l’Est » en Corée du Sud.

Il a souligné que les missiles, tirés depuis la province de Hamgyong du Sud, dans le centre-est de la Corée du Nord, avaient parcouru une trajectoire de 450 kilomètres et atteint une attitude maximale de 60 kilomètres. Séoul a précisé avoir « renforcé sa surveillance, en coordination rapprochée avec les États-Unis », son principal allié.

Bien que frappé par de multiples sanctions internationales, le pays reclus a rapidement développé ces dernières années ses capacités militaires sous la direction de Kim Jong Un, procédant à plusieurs essais nucléaires et testant avec succès des missiles balistiques capables d’atteindre les États-Unis.

Notre sélection vidéo

Découvrez l'ensemble de nos concours Diables rouges ! Maillot dédicacé, polos, montres, écharpes, ... - Sudinfo.be