Abonnez-vous pour 1€

La fraude au chômage temporaire existe aussi chez nous : une société de Bastogne pincée

Le préjudice de la fraude s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros.
Le préjudice de la fraude s’élève à plusieurs centaines de milliers d’euros. - Illustration / D.R.

La crise sanitaire engendrée par ce fichu virus aura provoqué d’énormes conséquences sur le marché de l’emploi, contraignant de nombreux employeurs à recourir au chômage économique pour leurs employés. Les demandes ont logiquement explosé mais néanmoins, certains employeurs y ont vu l’occasion de s’enrichir et de grappiller une petite part du gâteau en bénéficiant de ces aides, tout en continuant à faire travailler leurs employés. Une réalité, y compris en province de Luxembourg. Exemple concret il y a quelques semaines à peine dans la région de Bastogne. Le 3 mars dernier, une importante opération policière avait lieu au sein d’une société de Bastogne, active dans le domaine de la construction.

Elle est suspectée d’avoir escroqué l’ONEM et l’ONSS pour plusieurs centaines de milliers d’euros.

Mais quelles conséquences pour ces resquilleurs ? L’amende risque d’être salée.

Interpellant : sur 179 contrôles corona réalisés, une grande majorité se sont révélés en infraction  !

Notre sélection vidéo