Abonnez-vous pour 1€

Supermarchés, homes, bus…: voici les secteurs impactés par la grève ce lundi!

Supermarchés, homes, bus…: voici les secteurs impactés par la grève ce lundi!
Belga

« La FGTB et la CSC veulent un Accord interprofessionnel pour 2021 et 2022. Cet accord bénéficierait à 4 millions de salariés. Malheureusement, les employeurs refusent toute possibilité d’augmenter les salaires au-delà de 0,4 %, ce qui empêche un dialogue constructif. Le banc patronal se retranche derrière la crise du Covid-19 pour dire que les entreprises n’ont plus de liquidités. Certes, beaucoup d’entreprises et de travailleurs ont souffert. Cependant, certains secteurs se portent très bien. Un certain nombre d’entreprises ont reversé de plantureux dividendes en pleine crise du corona. La période à venir sera celle de la reprise économique. Il ne faut donc pas loger toutes les entreprises à la même enseigne. C’est pourquoi les deux syndicats demandent de réelles négociations et de véritables augmentations de salaire », expliquent les deux syndicats dans une lettre. « La FGTB et la CSC appellent à une large journée d’actions assorties de grèves dans diverses entreprises et organisations du pays ce 29 mars et rappellent les points qu’ils souhaitent mettre à l’ordre du jour : une marge indicative pour l’augmentation des salaires ; une augmentation sensible du salaire minimum et des bas salaires ; des accords pour améliorer les carrières professionnelles et les fins de carrière ; et la modification de la loi injuste sur la norme salariale de 2017. » De nombreux secteurs seront touchés par ce mouvement ce lundi.

Dans le transport, on nous affirme s’attendre à une forte mobilisation. Il y aura d’importantes perturbations sur les réseaux TEC et Stib. Des informations plus précises sur les parcours supprimés seront disponibles sur leurs sites et pages Facebook. Même écho du côté de la SNCB où le service minimum sera mis en place.

Transports et industrie

Le secteur de l’industrie sera également fortement impacté. Des piquets de grève seront organisés dans des entreprises comme FN Herstal, CBR, Aperam, Sabca, Duferco, Audi, Clarebout ou encore Thy Marcinelle. « Selon les discussions en cours, il y aura 4 personnes par piquet pour respecter au mieux les mesures sanitaires. Avec le télétravail, on demande aussi aux gens de se mettre en grève et rester chez eux », nous précise-t-on à la FGTB.

Les deux syndicats nous confirment que très peu de bureaux de poste seront accessibles. La livraison des colis devrait être fortement perturbée. Une majorité des agences bancaires garderont portes closes. Les actions seront aussi menées dans les entreprises de titres services Côté commerces, on nous annonce une « grande mobilisation » qui touchera principalement les magasins d’alimentation. Des syndicalistes nous confirment des piquets de grève devant certains Lidl, Delhaize, Carrefour, Cora, Colruyt et Brico.

« Beaucoup d’enseignes seront fermés ce lundi », confie Yves Hellendorf de la CSC.

Et les hôpitaux ? « Dans le non-marchand, on est moins impacté par l’accord. Mais, on est aussi touché par la question des fins de carrière, les chèques bien-être... Il y aura donc des actions dans les hôpitaux, les crèches, les soins à domicile, les maisons de repos, etc. On aura des piquets filtrants, du personnel en grève, des arrêts de travail… mais les activités seront maintenues. La priorité est la prise en charge du Covid, les actions ne vont donc pas impacter l’accès aux soins ! Il n’y a que dans les maisons repos où on risque par endroits des grèves. Le service minimum sera alors d’application », explique Yves Hellendorf, secrétaire national du non-marchand pour le syndicat CSC.

Notre sélection vidéo