Abonnez-vous pour 1€

Joint-venture entre le fédéral et trois entreprises pour monter à bord du programme F-35

Un F-35
Un F-35 - Belga

Cette « joint-venture », une société à responsabilité limitée, dénommée BeLightning, doit permettre à ces trois entreprises de participer à un appel d’offres lancé par le constructeur du F-35, le groupe américain Lockheed Martin.

Asco, dont le siège est installé à Zaventem, Sabca de Bruxelles (mais avec des unités à Charleroi-Gosselies et à Lummen, au Limbourg) et Sonaca de Gosselies ont créé cette co-entreprise et y apportent chacune cinq millions d’euros, pour un total de quinze millions, a expliqué l’administrateur délégué de la Sonaca, Bernard Delvaux, à l’agence Belga.

Le solde du capital sera apporté par la SFPI, « à concurrence d’un montant maximum de quinze millions d’euros », précise le texte d’un arrêté royal publié lundi au Moniteur.

Cette joint-venture doit permettre aux trois industriels concernés de fabriquer « de 300 à 400 » empennages horizontaux (en jargon des « Horizontal Tail Planes », HTP) pour les F-35 Lightning II destinés à l’exportation et fabriqués par Lockheed Martin ou des partenaires – ces avions sont aussi assemblés en Italie et au Japon. Ce contrat devrait avoir une valeur de 300 à 400 millions d’euros sur une quinzaine d’années, selon M Delvaux.

BeLightning doit toutefois encore conclure un accord – qui doit être « facilité » par Lockheed – avec le groupe britannique BAE, qui fabrique actuellement ces pièces et doit en sous-traiter la production en Belgique.

Notre sélection vidéo