Abonnez-vous pour 1€

La SNCB menace de mettre à l’arrêt les trains vers la Côte Belge si le gouvernement ne revoit pas ses plans: «Seul, on ne peut pas tout assumer»

Gare à l’afflux de voyageurs sur les quais à Ostende.
Gare à l’afflux de voyageurs sur les quais à Ostende. - PY Thienpont

Du samedi 3 au dimanche 18 avril, ainsi que le week-end des 24 et 25, les candidats au voyage en train vers la Côte ne pourront s’asseoir que sur les sièges jouxtant une fenêtre (les moins de 12 ans pourront prendre place à côté de l’adulte qui les accompagne).

Cette mesure, uniquement valable pour les gares de la Côte et seulement pour le voyage aller, a déjà fait couler pas mal d’encre et de salive. Mercredi matin, la patronne de la SNCB, Sophie Dutordoir, affirmait au « Soir » que l’offre de la SNCB est maximale, compte tenu des règles sanitaires, « mais qu’il faut limiter l’afflux vers les gares ».

► « La SNCB, seule, ne peut pas tout assumer » : Sophie Dutordoir durcit le ton dans une lettre qu’elle a envoyée au Premier ministre !

► Un système de réservation ne pourrait-il résoudre le problème ? La réponse ici.

► Si le gouvernement ne réagit pas favorablement à l’une des deux demandes exposées ici, la CEO de la SNCB agite l’option d’une mise à l’arrêt du trafic vers ces destinations.

Notre sélection vidéo