«Nos plus belles années»: un tournage chahuté par les caprices de diva de Barbara Streisand

«Nos plus belles années»: un tournage chahuté par les caprices de diva de Barbara Streisand
Archives CTR

Sorti en 1973, « Nos plus belles années » retrace une partie de l’histoire des Etats-Unis, dont les heures sombres du maccarthysme, à travers l’histoire d’amour tumultueuse entre un play-boy désinvolte et une militante communiste. Un film qui est devenu un classique au fil du temps. Mais son tournage fut tout sauf un long fleuve tranquille. En cause, les exigences de diva de Barbra Streisand.

Au départ, c’est Ryan O’Neal, tout auréolé du succès de « Love Story », qui devait tenir le rôle masculin principal, mais après une liaison houleuse avec Barbra Streisand, les producteurs ne voulaient pas se retrouver à devoir gérer un vrai ex-couple sur le plateau. Le choix finit par se porter sur Robert Redford, qui fit réécrire des scènes entières, estimant que c’était son personnage qui était le vrai héros du film.

Si on ajoute à cela les revendications de Barbra Streisand qui exigeait de n’être filmée que de son profil gauche, on comprend que le réalisateur Sydney Pollack a dû faire preuve d’une fameuse dose de patience. Même si le résultat en valait la peine.

« Nos plus belles années », 20h40, la Trois.

Notre sélection vidéo