Abonnez-vous pour 1€

EDITO > Indépendants et jeunes: l’appel à la solidarité...

EDITO > Indépendants et jeunes: l’appel à la solidarité...

Mettons immédiatement les choses au point : le Covid a bouleversé l’ensemble de notre société et seule la solidarité entre toutes les catégories de la population permettra de surmonter cette crise terrible. Monter les tranches d’âge, les régions ou encore les secteurs les uns contre autres ne fera pas reculer la pandémie. Au contraire, ces divisions risquent de laisser des traces profondes quand le virus sera derrière nous.

Mais regardons la réalité dans le blanc des yeux : la colère gronde de plus en plus parmi les jeunes et les indépendants. Ces deux catégories ont l’impression, plus que d’autres, que le futur se dérobe sous leurs pieds et qu’on est en train de « voler » une partie de leur vie.

Les fêtes, les « erreurs » ou les voyages qui formaient la jeunesse ont été rayés de la carte des activités. Après les rassemblements liégeois, l’énorme « Boum » du Bois de la Cambre ce jeudi soir montre que nous sommes clairement arrivés au bout d’un processus…

Bien sûr le respect des règles s’impose tant qu’elles sont en vigueur. Mais quand cela ne fonctionne plus, quand elles sont dépassées dans les faits, il faut réfléchir et apporter au désespoir de la jeunesse une autre réponse que la répression pure et dure. Même chose pour les indépendants. Car si elle se justifie d’un point de vue budgétaire, la limitation du double droit passerelle est une vilaine gifle à des milliers de commerçants qui n’ont pas demandé d’être à l’arrêt. La solidarité, on l’a dit, est la seule clé pour sortir de cette crise sans trop de casse. Et la solidarité n’a de sens que si elle s’applique au plus grand nombre et à ceux qui traversent les plus graves moments de détresse.

Notre sélection vidéo