Vitaa & Slimane: «Notre amitié est née en Belgique»

Vitaa & Slimane: «Notre amitié est née en Belgique»
Universal

Revenir sur la scène de «  The Voice Belgique  » en tant qu’invités, ça représente quoi pour vous  ?

Vitaa : Beaucoup d’émotions et d’enthousiasme. Je me réjouis de retrouver les équipes, qui sont comme une grande famille. « The Voice Belgique » a marqué un véritable tournant dans nos carrières. J’ai pris mon rôle de coach très au sérieux, j’ai essayé d’aller le plus loin possible dans la transmission et le partage avec les talents. Et puis, c’est là que mon amitié avec Slimane est née. On ne se connaissait que très peu, et la connexion a été immédiate Ce genre de lien est rare dans une vie, et s’est confirmé sur la création de l’album « VersuS ».

Slimane : C’est vrai ! On a le sentiment que tout était fait pour qu’on travaille ensemble. Si j’ai chanté « À fleur de toi » lors de mon audition à l’aveugle à « The Voice », sur TF1, ce n’est pas au hasard. Et puis, passer de talent à coach m’a appris beaucoup de choses sur la personne que je suis, mais aussi sur les autres. C’est une belle histoire.

Être coach à «  The Voice  » , est-ce une manière de gagner en légitimité dans le monde de la musique ?

Vitaa : Je ne crois pas, non. Selon moi, gagner en légitimité, c’est durer à travers les années, construire une carrière, et surtout conserver son public. C’est toute la difficulté d’être artiste de nos jours, là où certains font des hits un peu par accident, puis s’accrochent tant bien que mal. La musique est une industrie redoutable où tout va très vite. En revanche, être coach à « The Voice » nous permet en tant qu’artiste d’avoir de l’expérience dans la création, le management d’une équipe, la création d’univers visuels. C’est un énorme travail derrière les caméras. C’est une formidable école pour les talents, mais aussi une très belle exposition.

Vous avez d’ailleurs pris Océana, la gagnante de « The Voice Kids », et Camille Schneyder ex-candidate de « The Voice Belgique », sous vos ailes. Pourquoi ?

Slimane : Océana a un talent incroyable. Cette petite fille n’a rien d’autre que la chanson pour s’exprimer. Elle est très timide, mais quand elle chante, c’est une bête de scène. Elle me fait beaucoup penser à l’enfant que j’étais. Je suis très heureux et fier d’avoir écrit et composé sa première chanson, « Je chante ».

Vitaa : Camille a été un véritable coup de cœur. Je lui avais promis de travailler avec elle. Nous co-écrivons actuellement son premier album. Cette fille a un truc à part, un grain de folie sur un visage d’enfant sage. Elle a un vrai tempérament de battante, elle sait parfaitement ce qu’elle veut. C’est un vrai bonheur de travailler avec elle. Son disque regorge de pépites. Je suis très fière d’elle. Aujourd’hui, je préfère me qualifier de « créatrice/productrice » plutôt que de femme d’affaires. Je n’ai jamais aimé les chiffres, je laisse cette lourde tâche à mon mari qui fait ça avec brio… Moi, je veux surtout puiser le talent brut chez un artiste en écrivant des chansons sur base de sa personnalité.

Universal

Si on vous proposait de retrouver votre fauteuil rouge, vous acceptez ?

Vitaa : Je ne sais pas. Je n’y ai absolument pas réfléchi, nous venons tout juste de céder nos places… Après trois saisons, il y a une sensation d’avoir donné énormément. Pour moi, il ne s’agit pas de remplir une case et de signer un contrat les yeux fermés. J’ai pris mon rôle de coach très au sérieux. Et puis, nos plannings et notre tournée, qui devrait démarrer incessamment sous peu, ne nous le permettraient pas.

Slimane, depuis plusieurs semaines, vous affichez une silhouette plus fine et musclée que jamais. Quel est votre secret ?

Je fais très attention à mon alimentation avec une méthode qui me prive de la plupart des sucres. Je fais aussi beaucoup de sport. Je n’ai jamais été aussi bien dans ma peau. Mon physique a toujours été un grand complexe, ce sera le combat de toute de ma vie. J’ai déjà été très mince, mais quand je me regardais dans le miroir, je ne voyais que le petit gros que j’étais à 14 ans, au collège. Avec le temps, je suis parvenu à faire la paix avec mon apparence, et j’en suis très heureux.

Vitaa, vous êtes aussi une grande fan de sport…

Oui ! J’ai repris le sport il y a 2 ans, et je ne peux plus m’en passer. Ça a totalement changé mon corps et mon aptitude à supporter des charges au quotidien. Le sport m’a aussi permis de travailler ma posture sur scène. C’est totalement indispensable avec les années, mon métier, mes enfants… Mon coach m’aide énormément. Il me pousse dans mes retranchements. Nous faisons deux entraînements par semaine. Je ne m’ennuie jamais. Et puis, je suis une grande gourmande. J’ai totalement réussi à réguler mes excès grâce à mon programme alimentaire Weight Watchers dont je suis l’ambassadrice depuis deux ans.

Un petit scoop à nous dévoiler ?

Vitaa : Un vrai projet féminin est dans les tuyaux, et je suis très heureuse d’en faire partie. C’est pour très bientôt !

Slimane : Pour ma part, j’ai enregistré une chanson avec deux grands noms de la scène française. La sortie est prévue dans environ deux semaines.

Retrouvez l’interview intégrale de Vitaa et Slimane dans votre Ciné-Télé-Revue, actuellement en librairie.

Notre sélection vidéo