Abonnez-vous pour 1€

Bois de la Cambre: le MR reproche au bourgmestre un manque d’anticipation, «l’ampleur a été une fois plus totalement sous-estimée»

Bois de la Cambre: le MR reproche au bourgmestre un manque d’anticipation, «l’ampleur a été une fois plus totalement sous-estimée»
E.G.

Jeudi soir, des milliers de personnes se sont réunies au Bois de la Cambre suite au faux festival « La Boum ». Les forces de l’ordre, présentes en nombre, sont intervenues pour disperser la foule. Des blessés sont à dénombrer dans les deux camps : au moins 26 policiers et 8 manifestants blessés, 7 chevaux de la police blessés, 22 arrestations, dont 4 judiciaires.

Pour David Weytsman, chef de groupe MR à la Ville de Bruxelles, ces débordements auraient pu être évités. « La Ville de Bruxelles aurait dû filtrer les principales entrées du Parc en rappelant, bien avant, que ce faux festival n’était évidemment pas autorisé », estime-t-il. « En agissant trop tard, elle a mis en danger les promeneurs alors que le Bois de la Cambre doit être un lieu de détente sécurisé pour tous les Bruxellois. »

Le cdH et le CD&V tiennent le même discours. « Malgré nos avertissements, on constate que le bourgmestre n’a finalement agi que de manière très passive, en permettant dans un premier temps à tous ces jeunes de se regrouper avant de leur demander d’évacuer les lieux. Mais à ce moment-là, il était trop tard ! », estiment Bianca Debaets et Didier Wauters (CD&V). « C’était en amont qu’il aurait fallu intervenir en mettant davantage de moyens pour éviter ce rassemblement tout à fait prévisible. »

Le libéral n’est pas tendre envers le bourgmestre Philippe Close (PS). « Je regrette la gestion du bourgmestre de l’événement au Bois de la Cambre ainsi que les incidents qui l’ont suivi. Philippe Close, avait été prévenu lors du dernier conseil communal, lundi dernier de tout faire pour éviter un tel rassemblement de masse et à haut risque. Nous constatons que l’ampleur de la manifestation a été une fois plus totalement sous-estimée. »

Conseil extraordinaire

Avec le cdH et le CD&V, le MR demande la tenue d’un conseil communal extraordinaire pour interpeller le bourgmestre. « Je veux comprendre pourquoi les principales entrées au Bois de la Cambre n’ont pas été filtrées. Cela aurait envoyé un message clair à la population, protégeant les promeneurs et garantissant ainsi le respect des mesures sanitaires », insiste David Weytsman qui condamne les violences à l’égard de la police et témoigne son soutien au travail difficile des forces de l’ordre.

« Le bourgmestre Philippe Close doit venir s’expliquer au plus vite par rapport à sa mauvaise gestion de cet événement, qui était pourtant annoncé depuis belle lurette ! », expliquent de concert les deux conseillers communaux, Bianca Debaets et Didier Wauters.

Pour le groupe cdH+ - CD&V, le bourgmestre, par son impréparation, a mis sa police en danger. « Il est vraiment triste d’en être arrivé là alors que le bourgmestre avait toutes les clés en mains pour agir de façon anticipée. C’est assez similaire à ce qui s’était produit après la manifestation ‘Black Lives Matter’ de l’année dernière. Là également, le bourgmestre avait sous-estimé de façon coupable les débordements possibles. Nous demandons à présent qu’il vienne s’expliquer en urgence devant les élus de la Ville car il est important de savoir comment il a géré cela et quelles leçons il tire pour l’avenir. Car nous risquons d’avoir d’autres événements de ce type et il est capital de corriger le tir au plus vite. »

Découvrez tous les chiffres du coronavirus dans votre commune

Recherchez votre commune en tapant le code postal ou le nom

Résultat(s) de votre recherche:
Notre sélection vidéo